Annulation

17 février 2020 10:58; Act: 17.02.2020 11:32 Print

Le virus a aussi raison du salon auto de Pékin

Rendez-vous incontournable des constructeurs mondiaux, le salon de l'automobile de Pékin est reporté en raison de l'épidémie de coronavirus.

storybild

Le salon automobile chinois est organisé à Pékin tous les deux ans, en alternance avec Shanghai. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le salon automobile de Pékin, un rendez-vous majeur du secteur qui devait se tenir du 21 au 30 avril, va être reporté sine die en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, ont annoncé ce lundi les organisateurs. L'édition 2020 du salon, une vitrine cruciale sur le premier marché automobile mondial, «va être reportée» et les nouvelles dates seront annoncées ultérieurement, ont-ils indiqué sur le site de l'événement.

Cette décision a été prise en raison de la campagne en cours pour endiguer l'épidémie de pneumonie virale en Chine et «pour protéger de façon effective la santé et la sécurité des exposants comme des visiteurs». En Chine et à travers le monde, de nombreux salons professionnels ont déjà été reportés ou annulés, en raison des craintes de propagation de l'épidémie du nouveau coronavirus. Parmi les annonces les plus marquantes, le Congrès mondial des télécoms (MWC) de Barcelone, grand-messe très attendue du secteur prévue du 24 au 27 février, a été annulé.

Ventes automobiles en berne

Le salon automobile chinois est organisé à Pékin tous les deux ans, en alternance avec Shanghai. Il reste un rendez-vous incontournable pour les constructeurs mondiaux, qui y multiplient d'ordinaire les lancements de nouveaux véhicules pour étoffer leur offre sur un marché chinois colossal mais devenu beaucoup plus compliqué.

Les ventes automobiles se sont effondrées de 9,6% en Chine l'an dernier, après avoir déjà enregistré en 2018 leur premier repli (-2,8%) depuis les années 1990, sur fond de vif ralentissement de la conjoncture économique. Les ventes ont plongé de 18% sur un an en janvier, leur 19e mois consécutif de repli, et l'épidémie de pneumonie virale assombrit encore davantage les perspectives pour 2020.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mimi le 17.02.2020 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est sûr que c'est très recommandé de faire / d'assister à des grandes manifestations brassant un nombre incalculable de visiteurs en pleine épidémie..

  • Phi le 17.02.2020 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans les voitures essence / diesel notre system sociale avec l’éconnomie va coulé au Monde et spécialement ici au GDL. La LSAP avec les Verts au Gouvernement avec leurs respective deputés devrais réfléchir avant de agir et parler, mais avec quoi?

Les derniers commentaires

  • Phi le 17.02.2020 15:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sans les voitures essence / diesel notre system sociale avec l’éconnomie va coulé au Monde et spécialement ici au GDL. La LSAP avec les Verts au Gouvernement avec leurs respective deputés devrais réfléchir avant de agir et parler, mais avec quoi?

    • Hein?! le 17.02.2020 17:25 Report dénoncer ce commentaire

      C'est quoi le lien entre les voitures et notre système social ? Cela veut dire quoi "coulé au monde"?!?

  • Mimi le 17.02.2020 14:13 Report dénoncer ce commentaire

    C'est sûr que c'est très recommandé de faire / d'assister à des grandes manifestations brassant un nombre incalculable de visiteurs en pleine épidémie..