Bande dessinée

22 janvier 2020 10:00; Act: 22.01.2020 09:04 Print

Blake et Mortimer dans une aventure fantastique

Les deux héros britanniques finissent leur «Vallée des immortels» par un épisode quelque peu déroutant, dans une aventure qui se déroule entre Hong Kong et la Chine.

storybild

Le dernier album de Blake et Mortimer fait toujours la part belle aux longs textes. (photo: Dargaud)

Sur ce sujet
Une faute?

On ne s’ennuie jamais avec Blake et Mortimer. Les deux compères, qui ont achevé en fin d’année dernière leur 26e aventure, sont toujours embarqués dans des énigmes inextricables. Leur légendaire flegme britannique, indissociable de la série, ne leur suffit évidemment pas pour s'en sortir. Cette fois, Yves Sente, Teun Berserik et Peter Van Dongen, qui ont repris les héros d’Edgar P. Jacob, emmènent Blake et Mortimer du côté de Hong Kong et de la Chine, sur les traces de l’histoire de l’empire du Milieu.

Dans une ambiance de troisième guerre mondiale, une pièce précieuse a disparu des archives nationales. Un seigneur de guerre cherche à mettre la main dessus pour prouver son ascendance impériale. L’aventure est évidemment émaillée de nombreux rebondissements, qui mènent les héros dans la ville de Hong Kong (alors britannique) et en Chine continentale, jusqu’au milieu d’une forêt où se trouve la légendaire vallée des immortels.

Étranges créatures

Le scénariste Yves Sente semble très à l’aise avec les personnages, qu’il dépeint pour la septième fois. L’ambiance est bien restituée, avec une intrigue complexe et des personnages hauts en couleur. L’inévitable Olrik est de retour de manière subtile, dans un rôle primordial mais discret. Comme souvent chez Blake et Mortimer, le texte est très dense, jusque dans les descriptions, parfois redondantes avec les dessins. Les auteurs se sont également permis des références à l'univers de Tintin, Edgar P. Jacobs ayant été un ami proche d'Hergé.

Dans «Le millième bras du Mékong», deuxième tome de la «Vallée des immortels», l’aspect scientifique est bien présent, grâce au professeur Philip Mortimer, tandis que son comparse Francis Blake incarne la maîtrise militaire. Mais l’aventure laisse une place inhabituelle au fantastique, avec d’étranges créatures qui rôdent aux abords de la mystérieuse vallée des immortels. De quoi surprendre les lecteurs les plus fidèles!

• La Vallée des immortels. Tome 2, Le millième bras du Mékong. Yves Sente, Teun Berserik et Peter Van Dongen. Dargaud, 15,95 euros

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.