Bande dessinée

27 mai 2020 09:00; Act: 27.05.2020 10:20 Print

Les amusantes péripéties d'un employé de bureau

«Stop Work» suit le parcours d’un cadre ambitieux qui subit quelques déconvenues dans son entreprise. Le résultat est franchement drôle.

storybild

L'album dépeint la vie de bureau de manière hilarante. (photo: Dargaud)

Sur ce sujet
Une faute?

«Refile le stagiaire aux mecs du service des devis, ils n’en branlent pas une», «J’aime saigner les fournisseurs pour augmenter les marges», «L’écologie, je m’en cogne». Fabrice Couturier, cadre d’une quarantaine d’années au service des achats chez Rondelles SA, est un personnage a priori peu sympathique. Ses collègues le méprisent, car le considèrent comme un fayot. Effectivement, Fabrice convoite clairement le bureau de chef de service et se voit déjà en poste.

Seulement, son monde s’écroule lorsque le directeur lui préfère une femme venue de l’extérieur. Le héros volontiers macho, grand consommateur de films porno, vit cela comme une humiliation et broie du noir dans son entreprise. Il s’agace des nombreux anglicismes abscons utilisés par sa nouvelle cheffe («Pourquoi tu ne parles pas français?!) et s’exaspère des initiatives du fameux service EHS (Environnement, hygiène, sécurité).

Réformes absurdes

Cette hilarante trouvaille des auteurs est un service dirigé par la rigide Ludivine, qui, sous prétexte de mesures sécuritaires, interdit de changer la pile d’une horloge, impose un sens de stationnement, dispense des formations pour apprendre à descendre un escalier, impose des séances de gymnastique au bureau ou encore demande un signalement de tous les accidents, même les bobos les plus infimes.

D'abord furibard, Fabrice, sur les conseils d’un syndicaliste jusqu'à présent honni, affronte finalement ses ennemis avec subtilité. «Pas en frontal, sinon t’es mort», explique le membre de la CGT. Le duo finira donc par proposer une série de réformes absurdes. «Stop Work» décrit avec brio la vie de bureau. Si le titre peut faire penser à un ouvrage très militant, il s’agit plutôt d’une dénonciation des règles idiotes au bureau et d’une description fine des rapports parfois compliqués entre les collègues contraints de se supporter. L’album est très agréable à lire, grâce aux dessins aérés et percutants de Morgan Navarro et au scénario de Jacky Schwartzmann, renforcé par des dialogues très drôles. À mettre entre les mains de tous les employés de bureau, qui reconnaîtront nécessairement une partie de leur quotidien.

• «Stop Work». Les joies de l'entreprise moderne. Jacky Schwarzmann et Morgan Navarro. Dargaud, 18 euros.

(Joseph Gaulier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un peu cher le 27.05.2020 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    J'aurais bien voulu l'acheter et après j'ai vu le prix de 18€. Un peu cher pour une BD

  • Que diable ! le 27.05.2020 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même moins cher qu'un livre et je trouve que le travail de dessinateur (+ textes) vaut autant que celui d'un écrivain...

Les derniers commentaires

  • Que diable ! le 27.05.2020 21:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est quand même moins cher qu'un livre et je trouve que le travail de dessinateur (+ textes) vaut autant que celui d'un écrivain...

  • Un peu cher le 27.05.2020 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    J'aurais bien voulu l'acheter et après j'ai vu le prix de 18€. Un peu cher pour une BD