Antarctique

24 juin 2020 08:18; Act: 24.06.2020 10:08 Print

Du polystyrène dans l’écosystème terrestre

Des scientifiques ont retrouvé des fragments de polystyrène dans l’écosystème terrestre de l’Antarctique, selon une étude publiée mercredi.

storybild

(photo: AFP/Illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Les microplastiques s’infiltrent partout dans les océans du globe: ils polluent même l’un des écosystèmes terrestres les plus reculés, en Antarctique, selon une étude publiée mercredi.

Des scientifiques ont en effet retrouvé des fragments de polystyrène dans les entrailles de collemboles, minuscules arthropodes terrestres, selon l’article publié dans la revue «Biology Letters».

Contamination négligée

Des particules de plastique ont déjà été découvertes dans des organismes vivants aux quatre coins des océans, jusqu'au fond de la fosse des Mariannes, la plus profonde connue. Mais «la contamination terrestre a été largement négligée», notent les auteurs de l’étude publiée mercredi.

Ils se sont penchés sur la situation des côtes de l’île du Roi George, une des régions «les plus contaminées» de l’Antarctique en raison de la présence de stations de recherche scientifique, d’infrastructures militaires et même de tourisme. Ils y ont prélevé entre les rochers un bout de polystyrène expansé recouvert de microalgues et de lichens, nourriture privilégiée des cryptopygus antarcticus, parmi les seuls organismes capables de survivre dans les conditions climatiques de l’Antarctique.

Imagerie infrarouge

Les collemboles trouvés sur ce morceau ont été analysés grâce à des techniques d’imagerie infrarouge qui ont permis de détecter «sans équivoque» des traces de polystyrène dans les intestins du petit animal qui peut sauter comme une puce.

Le fait que ces collemboles, très présents dans les sols de l’Antarctique – les parties non couvertes de glace, qui représentent moins de 1% du territoire – «ingèrent des microplastiques implique que ces matériaux créés par l’Homme sont entrés en profondeur dans la chaîne alimentaire des sols», écrivent les auteurs.

«Le plastique est entré dans l’une des chaînes alimentaires terrestres les plus reculées de la planète»: cela «représente un nouveau facteur de stress potentiel pour des écosystèmes polaires qui font déjà face au changement climatique et à l’augmentation des activités humaines», mettent-ils en garde. Les chercheurs soulignent le problème posé spécifiquement par le polystyrène expansé, dont la structure poreuse permet l’installation de mousses et microalgues qui attirent d’autres organismes.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Un question d'argent le 24.06.2020 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les coupables diront: "Est-ce qu'on pourrait avoir le rapport d'autopsie du petit animal qui bondit comme une puce, svp?, si nous sommes fautifs nous vous promettons que nous indemniserons la famille..."

  • veritis le 24.06.2020 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et avec le covid, l'industrie du plastique a fait des bons en bourses..... tout a été mis sous plastique. meme des masques à usage unique qui auraient pu être fait en Europe ont été conçus en chine..... et contiennent énormément de matière plastique....

  • Laura le 24.06.2020 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Mais tout va bien.

Les derniers commentaires

  • Un question d'argent le 24.06.2020 13:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les coupables diront: "Est-ce qu'on pourrait avoir le rapport d'autopsie du petit animal qui bondit comme une puce, svp?, si nous sommes fautifs nous vous promettons que nous indemniserons la famille..."

  • veritis le 24.06.2020 11:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    et avec le covid, l'industrie du plastique a fait des bons en bourses..... tout a été mis sous plastique. meme des masques à usage unique qui auraient pu être fait en Europe ont été conçus en chine..... et contiennent énormément de matière plastique....

  • Laura le 24.06.2020 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Mais tout va bien.