Animaux

12 février 2020 17:12; Act: 12.02.2020 17:25 Print

Les chiens imitent nos bâillements

Selon une étude, le meilleur ami de l'homme imite le bâillement des êtres humains selon un procédé purement contagieux et non par empathie.

storybild

Selon cette étude, il s'agit de la «première preuve robuste d'un bâillement contagieux chez d'autres espèces que les primates». (photo: illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

C'est encore plus irrésistible pour eux: les chiens imitent le bâillement d'un humain, qu'il s'agisse de leur maître ou d'une personne totalement inconnue. Cela signifie que ce procédé est purement contagieux chez cette espèce, selon une étude parue mercredi. Chez les humains, ce réflexe bien connu semble se déclencher plus facilement dans certaines conditions de sociabilité, notamment si la personne que l'on imite nous est familière.

Observé aussi chez le meilleur ami de l'homme, le bâillement contagieux était donc jusqu'ici perçu comme étant un signe potentiel d'empathie, explique l'étude parue dans la revue britannique Proceedings of Royal Society B. Or, il n'en est rien, affirme une équipe de l'Université des sciences d'Auckland (Nouvelle-Zélande), qui a combiné les données de six études antérieures réalisées sur 257 chiens avec de nouvelles expériences comportementales.

Une trentaine de chiens ont été soumis à deux exercices différents: dans le premier scénario, un humain sociabilisait avec l'animal, interagissant avec lui (en jouant à la balle, en le caressant, etc), puis il installait le chien sur un lit, se mettait à bâiller devant lui, de manière audible et en s'étirant.

Aucune interaction

Dans le second scénario, il n'y avait aucune interaction, l'humain ignorant totalement le chien, évitant son regard, mangeant devant lui sans rien lui donner. Puis il bâillait, exactement comme dans le premier cas de figure. Résultat: dans les deux situations, les chiens bâillaient en retour. «Ils le faisaient même légèrement plus en conditions "antisociales"», explique à l'AFP Patrick Neilands, de l'Université d'Auckland, auteur principal de l'étude.

«Cela nous a surpris. Il aurait été plus probable que les chiens imitent une personne familière davantage qu'une personne étrangère, car le bâillement contagieux et l'empathie peuvent avoir des mécanismes cognitifs similaires», poursuit le Pr Neilands. Et ce d'autant plus que chez les humains, ce biais empathique existe, souligne l'étude.

Cette étude apporte donc «la preuve que le bâillement chez les chiens, bien que contagieux, n'est pas lié à l'empathie», conclut le chercheur. C'est aussi selon lui la «première preuve robuste d'un bâillement contagieux chez d'autres espèces que les primates» - le phénomène ayant déjà été observé chez les chimpanzés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Danièle le 13.02.2020 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    Quand mon chien baille, il me donne envie de bailler

  • nickname le 12.02.2020 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui en doutait que le reflexe du chien était pareil que chez l’homme?

Les derniers commentaires

  • Danièle le 13.02.2020 08:54 Report dénoncer ce commentaire

    Quand mon chien baille, il me donne envie de bailler

  • nickname le 12.02.2020 20:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qui en doutait que le reflexe du chien était pareil que chez l’homme?