Espace

20 août 2019 16:37; Act: 20.08.2019 17:25 Print

Une 2e planète autour de l'étoile Beta Pictoris

Après la planète géante Beta Pictoris B, découverte en 2009, une «petite sœur» a été repérée autour de l'étoile.

storybild

L'étoile Beta Pictoris est devenue célèbre dans les années 1980.

Sur ce sujet
Une faute?

Une nouvelle planète géante a été débusquée autour de la jeune étoile Beta Pictoris, qui brille à 63,4 années-lumière de la Terre, selon une étude publiée lundi dans la revue «Nature Astronomy». «Il s'agit d'une planète géante d'à peu près 3 000 fois la masse de la Terre, située 2,7 fois plus loin de son étoile que la Terre du Soleil», a expliqué Anne-Marie Lagrange, chercheuse du CNRS à l'institut de planétologie et d'astrophysique de Grenoble, auteure principale de l'étude.

Visible à l'œil nu et depuis longtemps connue pour sa rotation rapide, l'étoile Beta Pictoris est devenue célèbre dans les années 1980, quand elle a permis à des astronomes d'obtenir la première image d'un disque de poussière et de gaz entourant une étoile, vestige du nuage primitif qui lui a donné naissance.

De plus, le système planétaire dont elle fait partie, vieux d'environ 20 millions d'années - bien peu comparé aux 4,6 milliards d'années du système solaire - pourrait ressembler à ce que devait être notre monde juste après sa formation. «Ce système planétaire est sans doute le meilleur pour comprendre leur formation et évolution précoce», explique l'astrophysicienne qui l'étudie depuis 35 ans.

Planètes en formation

Après la planète géante Beta Pictoris B, découverte par une équipe d'Anne-Marie Lagrange en 2009, une deuxième a été repérée autour de l'étoile. Cette «petite sœur, presque jumelle», prend logiquement le nom de Beta Pictoris C. Selon les scientifiques, les deux planètes sont encore en cours de formation. «Les planètes géantes jouent un rôle crucial dans les systèmes planétaires», précise l'astrophysicienne. «Nous pouvons également étudier les interactions entre les planètes et le disque de poussière».

Beta Pictoris C a été détectée de manière indirecte grâce au spectrographe HARPS, un chasseur de planètes de l'observatoire européen austral (ESO) installé au Chili. Les chercheurs ont utilisé la méthode dite «des vitesses radiales», qui consiste à détecter dans le spectre d'une étoile les perturbations causées par la présence autour d'elle d'un corps céleste.

Ils ont également déterminé que Beta Pictoris C, logée entre son étoile et sa grande sœur, orbite relativement près de Beta Pictoris dont elle fait le tour en à peu près 1 200 jours. Mais selon l'étude «plus de données seront nécessaires pour obtenir des estimations plus précises». D'autres planètes pourraient être découvertes autour de Beta Pictoris, mais «peut-être bien moins massives», conclut Anne-Marie Lagrange.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.