Nouveau transport

07 janvier 2020 07:26; Act: 07.01.2020 10:06 Print

Hyundai et Uber préparent des taxis volants

Le constructeur automobile et la firme de transport ont annoncé un partenariat, visant à développer un nouveau moyen de locomotion, censé être abordable.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le Sud-Coréen Hyundai a annoncé lundi qu'il allait produire des appareils volants pour Uber, qui entend lancer un réseau de taxis partagés aériens en 2023. Le groupe a indiqué dans un communiqué qu'il allait fabriquer ces véhicules électriques à 100%, pouvant transporter quatre personnes, à échelle industrielle. Cet accord annoncé lors du salon technologique Consumer Electronics Show (CES) à Las Vegas pourrait aider Uber à réaliser son objectif de déployer des taxis aériens dans quelques villes, d'ici 2023.

Jaiwon Shin, le patron de la division mobilité aérienne urbaine de Hyundai, a dit s'attendre à ce que les coûts restent raisonnables grâce à la fabrication à grande échelle. «Nous savons comment produire en masse des véhicules de grande qualité», a-t-il dit, lors d'une conférence de presse au CES. Le partenariat doit faire en sorte que ces taxis aériens de courte distance soient «abordables pour tout le monde», a-t-il ajouté.

Vitesse de croisière jusqu'à 290 km/h

En emmenant le transport «dans les airs, nous pouvons faire gagner du temps de manière significative à nos passagers», a de son côté dit Eric Allison, le patron de Uber Elevate. Uber a annoncé avoir choisi Melbourne, en Australie, en plus de Dallas et Los Angeles aux États-Unis, pour qu'elles deviennent les premières villes offrant des vols Uber Air.

Hyundai a profité du CES pour montrer son prototype, le S-A1, qui a une vitesse de croisière pouvant aller jusqu'à 290 km/h. L'appareil utilise «une propulsion électrique distribuée», pensée avec plusieurs rotors pouvant le garder dans les airs si l'un d'eux a un problème. Ces rotors plus petits aident aussi à réduire le bruit, ce qui est important pour les villes, selon les compagnies. Le véhicule Hyundai sera initialement piloté mais est destiné à être autonome.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Veritas le 07.01.2020 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    J'imagine la pagaille si jamais un accident se produit avec ce type de véhicule en plein vol.

  • Romain le 07.01.2020 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Erreur dans le titre "la Firme" de transport. Merci de la défense de la langue non SMS....

  • Sourdine le 07.01.2020 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    après le chaos au sol.. le chaos dans les airs.. J'ai du mal á imaginer une flotte de ces appareils survolant les habitations.. ouf..

Les derniers commentaires

  • Sourdine le 07.01.2020 10:29 Report dénoncer ce commentaire

    après le chaos au sol.. le chaos dans les airs.. J'ai du mal á imaginer une flotte de ces appareils survolant les habitations.. ouf..

  • Romain le 07.01.2020 08:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Erreur dans le titre "la Firme" de transport. Merci de la défense de la langue non SMS....

  • baboun le 07.01.2020 08:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    à Madagascar les gouvernements sont volants depuis longtemps

  • Jempi le 07.01.2020 08:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Génial !!!

  • Veritas le 07.01.2020 07:43 Report dénoncer ce commentaire

    J'imagine la pagaille si jamais un accident se produit avec ce type de véhicule en plein vol.