Exposition publique

20 août 2019 13:50; Act: 20.08.2019 14:54 Print

Ipswich rend hommage à sa star Ed Sheeran

La ville qui a vu grandir le chanteur britannique organise une exposition gratuite jusqu'au printemps 2020. Elle débute mardi, au moment où l'intéressé revient pour des concerts.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La ville méconnue d'Ipswich, dans le Suffolk, célèbre Ed Sheeran, l'ancien gamin du coin devenu star de la pop, dans une exposition retraçant le parcours fulgurant du chanteur britannique de 28 ans. À 14 ans, Ed Sheeran faisait son premier concert devant une trentaine de personnes. Quatorze ans plus tard, il revient dans la région avec quatre concerts cette semaine à Ipswich, clôturant une tournée internationale de deux ans.

À quelques jours de son retour au pays, une exposition baptisée «Made in Suffolk» retrace à partir de mardi le parcours du compositeur et interprète du succès mondial «Shape of You» (2017). Y transpire sa détermination à percer dans la musique et le soutien sans faille de ses parents, qui vendaient les produits dérivés lors de ses concerts. Dans un montage vidéo compilant des images de ses premiers mois à l'âge adulte, on voit le jeune garçon à la bouille ronde et aux cheveux roux s'essayer au piano, à la batterie et bien sûr à la guitare.

Ed superstar et Ed intimiste

Collégien, Edward Christopher Sheeran participe à la chorale et joue du violoncelle dans l'orchestre de son école à Framlingham. Il joue aussi dans la rue, étui de guitare posé devant lui pour récolter quelques pièces, comme le montre une photo prise à Galway, en Irlande. Il n'a alors que 13 ans. Ian Johnson, qui a repéré Ed Sheeran alors qu'il avait 16 ans et l'a aidé à percer, se souvient d'avoir été «très impressionné par la facilité avec laquelle il échangeait avec le public». Sa carrière s'envole dès son premier album sorti en 2011. Suivent une flopée de tubes («Don't», «Thinking Out Loud», «Castle On The Hill») et de récompenses.

L'exposition présente à la fois la superstar enflammant les foules lors de concerts, mais aussi un côté plus privé du chanteur, souvenirs de famille à l'appui. Une série de portraits réalisés par le peintre Colin Davidson montrent un «Ed plus intime, le Ed qu'on peut voir quand il ne se rend pas compte qu'il y a quelqu'un d'autre dans la pièce», décrit le peintre. Parmi les pièces maîtresses de cette exposition gratuite et organisée jusqu'au printemps 2020 figurent deux de ses guitares. Est aussi exposée une marionnette à son effigie, utilisée dans le clip de la chanson «Sing». À Ipswich, la superstar fait office de héros. Dans le centre-ville, le pub The Swan vend cartes postales et autres produits dérivés.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.