En Afrique

25 juillet 2019 15:53; Act: 25.07.2019 15:59 Print

La moitié des lions ont disparu en 25 ans

La disparition des proies et l'homme sont les principaux responsables de la disparition des félins en Afrique.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que le film «Le Roi Lion» déferle sur les écrans du monde entier, le Wildlife Conservation Network (WCN) a dressé un triste constat: l'Afrique a perdu la moitié de ses lions en l'espace de 25 ans. L'espèce a disparu dans 26 pays africains. Pour chaque lion vivant à l'état sauvage, on compte 14 éléphants d'Afrique et 15 gorilles des plaines de l'Ouest, qui sont aussi des espèces menacées. On dénombre également plus de rhinocéros que de lions aujourd'hui.

Le lion a disparu de 94% de son aire de répartition historique, qui un jour fut pratiquement l'entier du continent africain. Aujourd'hui cette aire se limite à moins de 1 710 000 km². Du coup, l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) a classé le fauve parmi les espèces les plus vulnérables.

L'homme en cause

Les raisons de son extinction sont multiples. D'une part, le nombre de proies diminue car l'homme les chasse également pour la viande de brousse. Les lions sont alors obligés de s'approcher du bétail des humains pour se nourrir. Mais ils risquent alors de se faire tuer.

En outre, l'habitat humain s'agrandit. Du coup, celui des félins se fragmente, ce qui qui empêche les jeunes mâles de fonder leur clan et d'assurer la reproduction de l'espèce. Enfin, dernier problème de taille pour les lions: le braconnage. Leur peau, leurs dents ou encore leurs pattes sont utilisées dans la médecine traditionnelle et sont très prisées en Asie.

«Les lions sont l'une des grandes icônes universelles, et ils disparaissent peu à peu», a regretté Paul Thomson, directeur des programmes de conservation pour le Wildlife Conservation Network (WCN). «Le moment est venu de limiter les pertes et de ramener les lions dans les paysages africains».

(L'essentiel/cht)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Anto le 26.07.2019 06:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus grand des nuisibles, ca reste l’homme :-( . Dommage que nous n’avons jamais appris a cohabiter avec la faune et la flore.

  • kimo le 25.07.2019 23:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait !!!! L’homme est la pire des espèces lol

  • Nico le 25.07.2019 16:12 Report dénoncer ce commentaire

    Mais bon on fait des safari-chasse donc tout va bien...

Les derniers commentaires

  • Thanos le 26.07.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Avec l'explosion démographique sur la planète, la famine croissante, lorsqu'on aura fait disparaître les animaux et épuisé nos ressources, un jour il ne restera plus que nous, et puis pour finir l'Homme lui aussi disparaîtra, victime de la Nature implacable, qui sans regret, passera ensuite à autre chose... D'ici là, on peut commencer à pleurer la disparition des lions et des autres espèces d'une longue liste.

  • Thunderbird le 26.07.2019 12:27 Report dénoncer ce commentaire

    Je renvoie tout le monde à la citation d'Albert Einstein : « Seul deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l'univers, je n'en ai pas acquis la certitude absolue. »

    • Sandro le 26.07.2019 13:51 Report dénoncer ce commentaire

      Citation plus vraie que jamais. L'Homme donne une image pitoyable actuellement. Espérons que notre espèce touchera bientôt à sa fin.

    • Bibendom le 26.07.2019 16:18 Report dénoncer ce commentaire

      Ou reagira finalement a sa propre betise, ca serait mieux quand meme... Apres j'ai des doutes, on peut toujours rever

  • Adrienne le 26.07.2019 09:31 Report dénoncer ce commentaire

    Vivement que l'être humain disparaisse de la planète, il ne la mérite pas.

  • Anto le 26.07.2019 06:54 Report dénoncer ce commentaire

    Le plus grand des nuisibles, ca reste l’homme :-( . Dommage que nous n’avons jamais appris a cohabiter avec la faune et la flore.

  • kimo le 25.07.2019 23:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout à fait !!!! L’homme est la pire des espèces lol