Environnement

07 décembre 2019 13:00; Act: 07.12.2019 13:04 Print

Le tourisme plonge Bali dans une crise de l'eau

Des recherches réalisées par de la Fondation IDEP démontrent que l'île indonésienne connaît une pénurie d'eau propre.

storybild

Il n'a pas plu depuis 200 jours, mais les piscines des hôtels sont pleines.

Sur ce sujet
Une faute?

Bali, une destination de rêve très prisée par les vacanciers. Si cette activité touristique fait vivre une partie des habitants, il y a néanmoins un prix à payer. L'île indonésienne connaît actuellement une crise de l'eau. Selon les recherches de l'IDEP, une fondation locale qui se concentre sur le développement durable à Bali, cette dernière souffre d'un manque d'eau propre. Le niveau de la nappe phréatique a chuté de plus de 50 mètres. Résultat: contaminée par l'eau de mer, la qualité l'«eau propre» se détériore révèle la Deutsche Welle.

Outre le manque de réglementation en matière de contrôle, le tourisme excessif est cité comme principale raison. D'après les études de l'IDEP, 65% des ressources hydriques sont utilisées pour des services touristiques tels que les piscines des hôtels. En 2018, près de 16 millions de touristes se sont rendus sur l'île.

Plus de 200 jours sans pluie

Dans certaines régions,il n' a pas plu depuis plus de 200 jours. Selon Dewie Anggraini, responsable de la collecte de fonds et de la communication de la Fondation IDEP, cette année, la saison des pluies, qui devait commencer en octobre, ne s'est pas non plus concrétisée. Cette longue sécheresse aurait également contribué au manque d'approvisionnement en eau.

C'est aussi «parce qu'il y a du tourisme que l'eau vient à manquer plus rapidement», confie le responsable de la Fondation IDEP à la Deutsche Welle.

Les conséquences de la crise de l'eau

Les agriculteurs sont particulièrement touchés par la situation. Selon l'IDEP, Subak, le système d'irrigation agricole de Bali, ne peut plus être utilisé. Les sources d'eau sont probablement déjà sèches. En conséquence, le prix de l'eau pour la population a augmenté.

La solution de Dewie Anggraini: un contrôle plus strict de la demande en eau. «Dans les régions qui connaissent déjà une crise de l'eau, il est préférable d'arrêter le développement des hôtels.» Toutefois, le gouvernement doit prendre des mesures pour y parvenir.

(L'essentiel/juu/lhu)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • coms le 08.12.2019 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    pour ceux qui n'ont tjs pas compris, le tourisme détruit la planete juste pour le plaisir

  • Sowat le 07.12.2019 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui, c'est partout pareil : tout paradis terrestre a son revers de médaille et là c'est tout de suite beaucoup moins paradisiaque...

  • test le 08.12.2019 02:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après avoir fait Bali, je n’y retournerai plus. C’est magnifique mais le tourisme de masse tue l’île. Avec l’aide de Java...

Les derniers commentaires

  • coms le 08.12.2019 12:02 Report dénoncer ce commentaire

    pour ceux qui n'ont tjs pas compris, le tourisme détruit la planete juste pour le plaisir

  • test le 08.12.2019 02:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Après avoir fait Bali, je n’y retournerai plus. C’est magnifique mais le tourisme de masse tue l’île. Avec l’aide de Java...

  • Sowat le 07.12.2019 14:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    eh oui, c'est partout pareil : tout paradis terrestre a son revers de médaille et là c'est tout de suite beaucoup moins paradisiaque...