Alimentation

24 octobre 2020 13:31; Act: 24.10.2020 14:10 Print

Oui au «burger végan» mais non au «yaourt végétal»

Les eurodéputés se sont prononcés vendredi sur les appellations des produits à base de protéines non animales.

storybild

L'appellation «burger végan» sera acceptée. (photo: AFP/Daniel Roland)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Parlement européen a voté largement contre un amendement proposant d'interdire dans l'UE l'usage de dénominations telles que «saucisses», «hamburger», «filets» ou «escalope» pour des produits à base de légumes ou de céréales qui ne contiennent pas de viande animale mais en imitent la texture. Une interdiction déjà adoptée par la France.

Les «saucisses végans» sont tolérées...

En revanche, les eurodéputés ont approuvé à une écrasante majorité un autre amendement bannissant les appellations «yaourt», «fromage» ou «crème» pour les produits sans lait animal, y compris des articles non alimentaires («gel douche au lait de soja»...). La justice européenne avait déjà censuré en 2017 le nom de «lait de soja» pour les aliments.

Plus encore, l'interdiction serait désormais étendue aux expressions de comparaison comme «saveur crémeuse», «substitut de beurre» ou «goût fromage». Les seules exceptions étant des expressions établies de longue date (lait d'amandes, de coco, ou beurre de cacao). L'amendement doit maintenant être négocié avec les États membres.

Le lait d'amandes peut continuer à être appelé ainsi

Produits «déconnectés» et risques de «confusion»

Le Copa-Cogeca, fédération des syndicats agricoles majoritaires européens, soutenait fortement l'initiative, dénonçant des noms de produits «déconnectés» de leur composition et les risques de «confusion» sur leur valeur nutritionnelle pour les consommateurs.

«C'est une excellente nouvelle que les eurodéputés aient fait preuve de sens commun sur les 'burgers vegans', les consommateurs ne sont pas trompés dès que leur nature végétarienne ou végane est clairement signalée», a réagi Camille Perrin, du Bureau européen des unions de consommateurs (Beuc). «C'est par contre dommage qu'aient été approuvées des restrictions inutiles sur les alternatives aux produits laitiers (...) les Européens doivent adopter un régime davantage basé sur le végétal, pour leur santé et le bien de la planète», a-t-elle estimé.

Marché en plein boom

Le marché des articles à base de protéines végétales s'envole, dopé par le souci de manger sainement ou de réduire l'empreinte environnementale des élevages, gros émetteurs de CO2. Selon le cabinet Euromonitor, le marché européen des «substituts de viande» a quasi-doublé en cinq ans pour atteindre 1,9 milliard de dollars.

Il y a une vraie demande pour les «substituts de viande»

«C'est pathétique de voir que les eurodéputés n'aient pas tenu tête aux lobbyistes de l'agriculture industrielle», s'indigne Marco Contiero, expert des politiques agricoles de l'ONG Greenpeace. «Mais le vote ne changera pas le fait qu'un nombre accru de consommateurs mangent davantage de légumes, se tournent vers des alternatives aux produits laitiers (...) et continueront de les appeler 'yaourts' ou 'fromage'» quel que soit le nom sur l'étiquette, a-t-il martelé dans un communiqué.

L'Alliance européenne des produits à base végétale avait vivement dénoncé les deux amendements, les jugeant contraires aux objectifs climatiques de Bruxelles. Le texte sur les produits laitiers «est une mauvaise nouvelle», a réagi l'organisation ProVeg qui défend le véganisme. Elle appelle les États européens à rejeter cette proposition lors des négociations qui doivent s'ouvrir entre gouvernements, eurodéputés et Commission européenne.

(L'essentiel/AFP)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Lapalisse le 25.10.2020 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'avais une amie qui est devenue vegane, au début c'était son problème sa vie, ensuite elle à commencé par faire quelques réflections sur notre façon de manger, puis des remarques désobligentes, puis des critiques sur notre alimentaion nos chaussures ou vêtements en cuir, cela à finit par nuire à notre amitié de 20 ans, oui j'avais une amie, qui est devenue une étrangère, incapable d'accepter que nous ne pensions pas comme elle, que nous ne vivions pas comme elle l'entendait, j'avais une amie

  • Olix le 24.10.2020 19:42 Report dénoncer ce commentaire

    être végétarien et végétalien ... un monde de différence , et de quoi vous mettre vos proches , famille à dos pour prévoir un noël sans dindes maigres cette année ... au tofu , lait de coco et humus ... sans moi frontalier aime viande du Luxembourg : 500 gr miam

  • bonsens le 26.10.2020 06:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les burgers vegan? C’est pas bon

Les derniers commentaires

  • bonsens le 26.10.2020 06:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les burgers vegan? C’est pas bon

    • michel le 26.10.2020 10:14 Report dénoncer ce commentaire

      les gouts et les couleurs, ça ne se discute pas

  • maison de retraite ou prise de risque le 26.10.2020 05:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Tout aussi sérieux : sérieux parlait uniquement des végétariens qui prennent l avion 5 fois l allés et 5 fois le retour . Pas des autres végétariens. L’abattage massif dès êtres vivants se fait par la pollution massive qui mène à l extinction

  • Lapalisse le 25.10.2020 16:14 Report dénoncer ce commentaire

    J'avais une amie qui est devenue vegane, au début c'était son problème sa vie, ensuite elle à commencé par faire quelques réflections sur notre façon de manger, puis des remarques désobligentes, puis des critiques sur notre alimentaion nos chaussures ou vêtements en cuir, cela à finit par nuire à notre amitié de 20 ans, oui j'avais une amie, qui est devenue une étrangère, incapable d'accepter que nous ne pensions pas comme elle, que nous ne vivions pas comme elle l'entendait, j'avais une amie

    • Vinaigre le 26.10.2020 12:28 Report dénoncer ce commentaire

      Tout pareil! Je me prenais même des remarques du style: Tu n'a pas honte de boire du lait, tu enlève sa nourriture au veau!

  • Je mange comme je veux le 25.10.2020 11:42 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne mange pas de viande, mais je refuse cette catégorisation. Chacun mange comme il veut, et qu'on nous foutte la paix avec des dénominations ségrégationnistes. Les députés n'ont que ça à faire que de débattre sur des noms de produits au lieu de décisions sur des sujets plus importants? Notamment, l'affichage réel de tout ce qui se trouve dans les-dits aliments. Ainsi, chacun sera libre de faire son choix. Quand on vend par exemple un fromage de chèvre avec 100% de lait de vache, c'est littéralement du foutage de gueule (vérifiez, ça existe !)

  • Stepf le 25.10.2020 11:01 Report dénoncer ce commentaire

    Hamburger de pois-chiche, 1000 fois meilleurs qu’avec du boeuf. A essayer d’urgence.