Emploi au Luxembourg

10 juillet 2020 09:00; Act: 10.07.2020 11:06 Print

Aides et formations pour booster l'apprentissage

LUXEMBOURG - La crise du coronavirus a un impact négatif sur l'apprentissage. Les chambres professionnelles se mobilisent ensemble pour le relancer.

storybild

Avec la crise, moins d'offres d'apprentissage ont été publiées.

Sur ce sujet
Une faute?

De nombreux domaines ont été impactés au Luxembourg par la crise du coronavirus. C'est le cas également de l'apprentissage. À l'heure où les contrats entre les jeunes et des entreprises formatrices sont en train d'être signés, les premiers effets se font sentir. Au 1er juillet, 1 936 demandeurs d'apprentissage (contre 3 221 en juillet 2019) ont été recensés pour 957 offres d'apprentissage (1 385 en 2019). «Jusqu'au 25 mai, nous avions très peu d'offres d'apprentissage, mais il y a eu une relance depuis», confie Stephan Hawlitzky, le chef du service orientation professionnelle à l'Adem.

Après cette crise, 54% des entreprises formatrices envisagent de recruter moins d'apprentis, 49 % des entreprises non formatrices ne comptent pas recruter et 28% sont indécises, selon un sondage de la Chambre des métiers.

Formation tuteur

Réunies pour une conférence de presse jeudi, les Chambres des métiers et des salariés proposent quelques pistes pour relancer la formation professionnelle. «Nous allons offrir une formation tuteur en entreprise pour les sociétés qui souhaitent former des apprentis», selon Tom Wirion, directeur de la Chambre des métiers.

La Chambre des salariés suggère la création d'un fonds pour la promotion de l'apprentissage. «Il servirait à soutenir financièrement les jeunes et les entreprises formatrices, mais aussi à promouvoir l'apprentissage comme filière d'excellence pour lui redonner ses lettres de noblesse», explique Carlo Frising, le directeur adjoint.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • anna81 le 10.07.2020 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, comme ça les patrons pourront profiter encore, primes sur primes, ils vont embaucher pour l argent et l apprenti sera dans un coin à attendre que quelqu’un veuille bien lui apprendre quelque chose....je parle en connaissance de cause, c est du vécu, résultat des jeunes dégoûtés dès leur premiers pas dans le monde de l emploi, même les plus motivés...il faudrait un suivi plus stricte et des sanctions pour les patrons qui ne respecte rien.

  • MEN28 le 10.07.2020 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérant le! Mon fils a déjà du mal à trouver un parton pour son apprentissage d'électricien......

Les derniers commentaires

  • anna81 le 10.07.2020 14:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo, comme ça les patrons pourront profiter encore, primes sur primes, ils vont embaucher pour l argent et l apprenti sera dans un coin à attendre que quelqu’un veuille bien lui apprendre quelque chose....je parle en connaissance de cause, c est du vécu, résultat des jeunes dégoûtés dès leur premiers pas dans le monde de l emploi, même les plus motivés...il faudrait un suivi plus stricte et des sanctions pour les patrons qui ne respecte rien.

  • MEN28 le 10.07.2020 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérant le! Mon fils a déjà du mal à trouver un parton pour son apprentissage d'électricien......

    • Constat le 10.07.2020 11:59 Report dénoncer ce commentaire

      Mon fils cherchait un boulanger pour son apprentissage. il a reçu 3 réponses sur 14 demandes effectuées. 11 boulangers n'ont même pas répondu (Ah la politesse).