Au Luxembourg

20 juillet 2019 16:59; Act: 23.07.2019 10:09 Print

Contern pris d’assaut par les amateurs de BD

CONTERN- Le petit village de Contern a reçu pour la 26e année consécutive des milliers de bédéphiles, lors du Festival international de la bande dessinée, ce samedi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Le village de la BD du Grand-Duché de Luxembourg a une fois de plus ouvert grand ses portes, ce samedi, aux passionnés du 9e art. BD jeunesse, historiques, mangas et romans graphiques, les visiteurs ont plongé dans le vaste univers de la bande dessinée, à Contern.

Philippe, un habitué de l’événement, s’est déplacé depuis Arlon pour fouiller à travers les milliers de livres proposés par les exposants. «Je suis venu avec une liste d’exemplaires qui manquent dans mes collections triées par auteur, genre et série», explique le bédéphile qui a prévu un budget d’environ 100 euros pour l’occasion. «Comme ce sont des livres d’occasion, ils se vendent entre 6 et 15 euros. C’est moins cher qu’en magasin, donc j’en profite pour en prendre un maximum», se réjouit-il.

«J’ai grandi entouré d’immense bibliothèques remplies de BD»

Plus loin, Nicolas, Corinne et Valérie se sont eux rendus au festival pour passer «un agréable moment entre amis». «C’est devenu une tradition», déclare le trio en chœur. Si les mangas, bandes dessinées japonaises, restent leur genre préféré, «les classiques comme les Schtroumpfs sont tout aussi agréables à redécouvrir», ajoute le jeune homme de 28 ans qui a été entraîné dans l’univers de la BD par son grand frère quand il n’était encore qu’un enfant.

Joseph, 46 ans, a profité de l’occasion pour faire de même avec son fils, Benjamin qui a soufflé sa dixième bougie, la semaine passée. «Mes parents ont fait de même avec moi. Tintin, Astérix, Bob et Bobette... J’ai grandi entouré d’immenses bibliothèques remplies de BD. Je compte faire de même avec mon fils», raconte le papa venu de Steinfort, qui apprécie l’événement aussi pour son aspect convivial.

Dans la foulée, les visiteurs ont également découvert les expositions dédiées au thème du festival, éparpillées sur le site. Des dessinateurs de talent se sont aussi affrontés lors de battles de dessin, réalisées en direct sous les yeux des spectateurs. Sans oublier bien évidemment les séances de dédicaces, grand moment attendu par les lecteurs pour se faire signer leur exemplaire et même échanger quelques mots avec leurs auteurs préférés.

(Ana Martins/L'essentiel)