Emploi/Coronavirus

05 juin 2020 10:00; Act: 05.06.2020 11:37 Print

De nouveaux besoins naissent face à la crise

LUXEMBOURG - Avec la crise due au Covid-19, des secteurs d'activité ont enregistré une hausse de la demande de main-d'œuvre.

storybild

Avec la crise, de nombreux postes dans la sécurité sont à pourvoir. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Avec une hausse du taux de chômage en mars et en avril, la crise du coronavirus a eu un impact sur le marché du travail. Elle a aussi fait émerger des besoins en main-d'œuvre, notamment du fait des mesures mises en place pour lutter contre la propagation du virus.

Ainsi, les métiers du «nettoyage de locaux», d'«opérations manuelles d'assemblage, tri ou emballages» figuraient dans le top 10 des emplois les plus fréquemment recherchés par les employeurs au mois de mars, selon les données des offres déclarées à l'Adem. Au mois d'avril, le métier le plus recherché était celui de la «sécurité et surveillance privées» avec 261 postes vacants sur un total de 1 895 (soit 13,8 %).

La plus forte hausse du nombre d'offres d'emploi a été enregistrée pour le domaine des services financiers et juridiques. «Il y a eu plus du double des annonces publiées entre la période avant (de janvier à mars) et après la crise (de mi-mars à juin)», explique-t-on chez Moovijob. Avec la reprise des activités, de fortes demandes ont également été constatées dans d'autres secteurs, comme le bâtiment, l'industrie et l'ingénierie.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simba le 05.06.2020 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    l'adem c'est pas fiable du tout. tous les chiffres sont manoeuvrés

  • chipie le 05.06.2020 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Agents de sécurité qui méritent une prime je pense . Comparer à leurs responsables qui gagnent mieux que ceux qui sont le terrain.

  • ex-g4s le 05.06.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je peut slmt dire que le metier de l Agent de sécurité c de l escalave moderne. J ai bossé 10 ans chez G4s et j en pouvais plus. Des heures supp. pas payées et des contre postes pas possible. Congé refusé a la dérniére minute etc. Ils font avec les Agents ce qu ils veulent s ils se laissent faire. Enplus pas la paine d aller réclamer chez l OGBL ...

Les derniers commentaires

  • chipie le 06.06.2020 17:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il serait bien de donner une prime aux agents de sécurité pour ceux qui étaient présents pendant le COVID Merci

  • balou le 06.06.2020 11:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Très juste, malheureusement

  • chipie le 06.06.2020 09:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pourriez-vous mettre une prime pour les agents de sécurité qui étaient présents pour le COVID .......!!!!!!

  • chipie le 05.06.2020 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Agents de sécurité qui méritent une prime je pense . Comparer à leurs responsables qui gagnent mieux que ceux qui sont le terrain.

    • alex le 05.06.2020 18:17 Report dénoncer ce commentaire

      Ah non , désolée en cette période les primes sur salaires elles sautent , y en a plus !! Chez nous c'est comme çà

  • ex-g4s le 05.06.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je peut slmt dire que le metier de l Agent de sécurité c de l escalave moderne. J ai bossé 10 ans chez G4s et j en pouvais plus. Des heures supp. pas payées et des contre postes pas possible. Congé refusé a la dérniére minute etc. Ils font avec les Agents ce qu ils veulent s ils se laissent faire. Enplus pas la paine d aller réclamer chez l OGBL ...