Coronavirus au Luxembourg

29 mars 2020 17:30; Act: 30.03.2020 20:24 Print

Des bénévoles préparés à tous les scénarios

ESCH/BELVAL - Des bénévoles affluent dans les quatre centres de soins avancés du Luxembourg. Entretien avec le coordinateur du centre de la Rockhal.

storybild

Alors que tout le monde nous demande de rester chez nous, que sont donc allés faire autant de bénévoles dans cette galère pour combattre l'épidémie du coronavirus? (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Enthousiaste et fatigué, sans avoir imaginé, un jour, devenir «chef de centre de soins avancés de la Rockhal», Laurent Chapelle nous a reçu sur place en toute sécurité. Surtout pour nous partager la volonté de dizaines de bénévoles prêts à tout pour endiguer la propagation du coronavirus. General Manager chez RH Expert et grand fan de rugby, Laurent Chapelle voulait rester «en première ligne» face au Covid-19 et il affirme aujourd'hui être honoré de coordonner bénévolement des équipes sur qui on peut compter «avec le sourire, même quand c'est dur».

«Ici à Esch-Belval, un de nos bénévoles a perdu deux proches en Italie», affirme Laurent Chapelle, «et son oncle est actuellement hospitalisé dans un état grave, mais il est là pour nous aider. Quand on voit ça, on se doit d’avoir de l’énergie». Pour déjà préparer la suite, car il y aura bien entendu un avant et un après «coronavirus». «Quand je discute avec les patients, beaucoup ont pris conscience que la vie est précieuse», souligne le chef du centre de soins avancés de la Rockhal. «Cela n’arrive pas qu’aux autres et notre quotidien peut être chamboulé du jour au lendemain».

«On est prêt à tout avec une volonté de fou»

Alors que tout le monde nous demande de rester chez nous, que sont donc allés faire autant de bénévoles dans cette galère pour combattre l'épidémie du coronavirus? «Une petite voix me dit que l'on fait tout ça pour rien», reconnaît Laurent Chapelle. «Mais une deuxième voix me dit qu’il faut se battre pour que ça n’arrive pas. C’est la première chose à laquelle je pense quand je me réveille. On fait tout pour se préparer au pire en espérant qu’il n’arrive pas. On travaille dur pour tous les scénarios. Les bénévoles sont préparés à ça et on a fait tout ce qu’il fallait. Vu de l’intérieur, je suis impressionné par les moyens mis en place pour protéger la population. Je suis fier de représenter l’état et tous les bénévoles qui se battent au quotidien».

Avec la propagation du virus et le nombre de décès qui augmente rapidement, les semaines à venir seront compliquées partout en Europe, mais Laurent Chapelle espère que «le tsunami annoncé ne sera qu’une vague avec le moins de casse possible».«En tout cas, on est prêt à tout avec une volonté de fou». Il ne se dit pas inquiet pour l'avenir, mais il a peur. Pas pour lui, mais «peur de ne pas mettre en œuvre tous les moyens pour accompagner tous les gens». «Les gestes barrières, le fait de rester à la maison, d’écouter les consignes du gouvernement, c'est important!», rappelle Laurent Chapelle. «On a beaucoup d’espoir, il faut le respecter et le relayer». L’espoir de jours meilleurs, moteur principal de nombreux bénévoles aujourd'hui.

(Frédéric Lambert/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tutifri le 29.03.2020 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez plutôt aider au lieu de tout critiquer !!!

  • Soleil le 29.03.2020 18:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo et bon courage â Mr Chapelle

  • Pat Hibulaire le 29.03.2020 18:30 Report dénoncer ce commentaire

    Il vaut mieux se préparer à un scénario qui va légèrement dévier et adapter sa stratégie que de ne pas se préparer du tout.

Les derniers commentaires

  • Le Belge, une fois le 30.03.2020 23:25 Report dénoncer ce commentaire

    Belle pub pour RH Expert....On n'a pas droit au même article de deux pages pour un infirmier X? Qui vous paie pour cette réclame... RH Expert? Oui censurez, ce sera la cerise sur le gateau, comme d'hab en fait.

    • Zizi la Twisteuse le 31.03.2020 15:09 Report dénoncer ce commentaire

      Tout à fait d'accord avec vous, c'est honteux.

  • marnachc@gmail.com le 30.03.2020 19:53 Report dénoncer ce commentaire

    je peux avoir le numero de telephone pour m'inscrire au benevola pour la crise du virus merci

    • Bernard Bernique le 31.03.2020 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      Téléphonez chez RH Experts, il vous le donneront.

  • ok mais ou le 30.03.2020 10:57 Report dénoncer ce commentaire

    j aurai aimé un peu plus de details sur ce que font les benevoles et qui peut on contacter.

    • Saint Germain le 31.03.2020 15:10 Report dénoncer ce commentaire

      M.Chappelle RH Experts.

  • Cancoillotte le 30.03.2020 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Un grand bravo à eux. Et j'invite tout ceux qui ne supportent pas le confinement et passent leurs journées dans les parcs ou sur leur vélo à aller plutôt les rejoindre.

  • Leila le 30.03.2020 00:22 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Soyons Unis, Bravo