Sommet européen

18 juillet 2020 18:23; Act: 18.07.2020 18:45 Print

Du crémant en cadeau et un masque «Moien»

LUXEMBOURG/BRUXELLES - Le sommet européen s'est ouvert sur un échange de cadeau et une galerie de masques dans laquelle seul Xavier Bettel a mis un peu de couleurs.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Assis à bonne distance les uns des autres, 24 hommes et 5 femmes masqués: rien d'une société secrète mais tout d'un sommet des dirigeants de l'Union européenne à Bruxelles, à l'heure du coronavirus. Pour réchauffer cette ambiance quelque peu étrange, les 27 chefs d'État et de gouvernement, chapeautés par le président du conseil Charles Michel et rejoints par la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, avaient deux anniversaires à fêter: ceux du Premier ministre portugais Antonio Costa (59 ans) et de la chancelière allemande Angela Merkel (66 ans). Leurs pairs n'avaient pas oublié les cadeaux.

Xavier Bettel a ainsi sorti des bouteilles de crémant de la cave du Grand-Duché pour Merkel et Costa, sans oublier la Première ministre danoise Mette Frederiksen qui vient de se remarier. De la part des autres, pour la chancelière, des bouteilles de bourgogne blanc de la part d'Emmanuel Macron, des chocolats belges offerts par Charles Michel, une fiasque d'argent d'huile de rose de Bulgarie par le président de ce pays, Boïko Borissov, et une traduction en allemand du roman «L'aveuglement» du Prix Nobel de littérature portugais, José Saramago, donnée par le dirigeant Antonio Costa. Quant à l'Autrichien Sebastian Kurz, il devait offrir un cadeau sucré, une «Sachertorte», le célébrissime gâteau viennois au chocolat.

Bettel masqué aux couleurs nationales

La chancelière a elle remis à son homologue portugais Costa un fac-similé d'une carte du 17e siècle de Goa, ancienne colonie du Portugal dont sont originaires ses ancêtres, et le catalogue d'une exposition sur les navigateurs portugais tandis que Macron lui a donné un tableau. Le Premier ministre portugais a lui-même régalé chacun de ses collègues...d'un kit Covid-19 personnalisé avec des masques de différentes couleurs. Aucun cadeau de la part des Finlandais en revanche, qui sont de par leurs positions proches des 4 États dit «frugaux» (Autriche, Pays-Bas, Suède et Danemark)...

Peu de fantaisie du côté des masques, en majorité blancs, bleus ou noirs. Le Premier ministre du Grand-Duché Xavier Bettel arborait une protection brodée du mot «Moien» aux couleurs nationales. Un masque mal ajusté a valu au Premier ministre bulgare Boïko Borissov un petit rappel à l'ordre de la chancelière qui a pointé son doigt vers le nez de son interlocuteur qui dépassait du tissu.

La pause frites avec Sophie Wilmes

Pour ce premier sommet en chair et en os depuis près de 5 mois, les délégations ont été restreintes à 5 personnes, contre une vingtaine auparavant et le «check» du coude était de rigueur. Plusieurs dirigeants des pays de l'Est, dont le Hongrois Viktor Orban et le Tchèque Andrej Babis, ont cependant enfreint les règles, n'hésitant pas à se serrer la main.

La grand salle où se tient le conseil européen n'a jamais sans doute été aussi propre: elle a été désinfectée à fond et les tables du conseil comme les chaises ont été déplacées par du personnel aux mains gantées de latex. Les distances entre chaque leader ont été mesurées pour respecter un écart d'environ deux mètres. Les vitres ont été aspergées de désinfectant, les écrans nettoyés. Tout comme les kits contenant des écouteurs pour les traductions dont les sachets individuels portaient la mention «clean and safe matériel desinfecté».

Une ambiance plutôt inhabituelle qui n'a finalement pas empêché les débats de se poursuivre (on verra s'ils ont avancé). Et le Premier ministre luxembourgeois a également trouvé l'occasion de profiter des spécialités bruxelloises avec son homologue belge Sophie Wilmès. Les deux chefs de gouvernement ont en effet profité de la pause déjeuner pour aller déguster des frites chez Maison Antoine. D'après la Tweet de la Première ministre belge, elle les a prises avec une sauce andalouse, Xavier Bettel avec une sauce samouraï.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Johnny English le 18.07.2020 18:58 Report dénoncer ce commentaire

    C'est si beau, une Europe unie qui s'amuse et qui prend du bon temps.

  • Danièle le 18.07.2020 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    vous êtrs complètrment a côtŕ de la plaque ...

  • mimi le 19.07.2020 07:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ou peut on se procurer le même masque on serait fier de porter nos couleurs

Les derniers commentaires

  • zik zazou le 20.07.2020 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo Mr Bettel ,je vous admire ,pour votre simplicité. gardez surtout votre ligne de conduite et votre si agréable sourire.

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 19.07.2020 20:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tiens ? Un sommet européen ? Ça existe encore, l'Europe ?

  • abus le 19.07.2020 20:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Est ce que ce sont les aide sociales familiales qui doivent faire le ménage dans la salle des infirmières ou les femmes de charges ? Il serait bien de définir les tâches de chacun dans les conventions collectives ! On voit les asf donner les médicaments impossible pour elles de rectifier en cas d erreurs et si elles refusent les infirmières vont se plaindre pour désobéissance auprès des cadres et les infirmières empochent les gros salaires . Pourquoi les asf doivent nettoyer pourquoi pas pendre une femme de charge !? ! Esclave moderne ? Les aide soignante profitent énormément car se sont « les supérieurs hiérarchiques » des asf pour déléguer leur travail au asf . Et empocher le salaire . Il faut arrêter ces abus !

  • Palamunitan le 19.07.2020 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils se célebrent entre eux... Rien de plus à célébrer.

  • crement festival le 19.07.2020 19:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ok pour le crèment le week-end en dehors du boulot: il faut arrêter l autorisation chef de service et chef département cipa qui autorise d apporter des bouteilles de crèment ou alcool dans les services cipa pour toutes les occasions, ça fait beaucoup ! Un gâteau suffit bon sens . Un verre ou ( deux )rend pompette c est un risque et c est dangereux au travail, surtout avec les gens vulnérables et les chiens qui traînent sans laisse un accident peut arriver vite . La consommation du canabis non légal quotidiennement aussi. Faire des tests sanguin il faut bien cadrer ces consommateurs et les aider pour protéger les clients et autres employés .