Patrimoine au Luxembourg

15 janvier 2020 06:58; Act: 15.01.2020 09:49 Print

Du «vandalisme culturel» dénoncé place Dargent

LUXEMBOURG - Le parti déi Lénk dénonce la démolition de bâtisses du début du XXe siècle, qui laisseront la place à un projet immobilier.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La démolition de quatre maisons situées place Dargent, quartier d'Eich, dans la capitale, a été autorisée en avril par la Ville de Luxembourg. Le parti d'opposition au conseil communal déi Lénk a dénoncé dans un communiqué la destruction d'encadrements de fenêtres en pierre de taille, qu'il voit comme le moyen de «créer un fait accompli à l'encontre d'éventuels protecteurs du patrimoine».

Le parti de gauche estime que la destruction de cet ensemble du début du XXe siècle est un «vandalisme culturel». D'autant que «l'une des maisons a été totalement rénovée il y a quelques années», explique Guy Foetz, conseiller communal déi Lénk contacté par L'essentiel.

La bourgmestre Lydie Polfer (DP) assure que tout a été fait dans le respect du Plan d'aménagement général (PAG), voté en 2017. «Les bâtiments en question ne sont pas classés et ne figurent pas parmi les 8 000 maisons et résidences protégées par la commune. Lors de l'élaboration du PAG, les citoyens avaient la possibilité de demander à protéger certains bâtiments. Il n'y a rien eu pour ces quatre maisons». Trente et un appartements et des commerces en rez-de-chaussée sont prévus à la place.

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gérard le 15.01.2020 08:49 Report dénoncer ce commentaire

    Il n'y a pas qu'à la Place Dargent que cela ne se produit. Dans les beaux quartiers verts, à chaque fois qu'une belle maison unifamiliale se vide et se vend, on l'abat et on construit une résidence, uniforme, sans âme, style caserne, dessus. Dommage.

  • lulu le 15.01.2020 08:53 Report dénoncer ce commentaire

    Culturellement parlant les bâtiments n'ont pas un grand intérêt. L'architecture n'est pas exceptionnelle, elle est même banale ! Changer le style et améliorer cet environnement semble plus cohérent tout en gardant l'âme du quartier. Le boulevard Royal lui a été défiguré dans les années 1980, les belles maisons de Maître ont été purement et simplement rasées pour moderniser le centre ville et y implanter des banques. Mais là, il ne faut pas exagérer avec ces 4 maisons sans envergures.

  • MarcS le 15.01.2020 08:31 Report dénoncer ce commentaire

    Du béton et encore du béton, il est où le charme d'antan ? La ville devient insipide .

Les derniers commentaires

  • Peter le 16.01.2020 08:26 Report dénoncer ce commentaire

    Du vandalisme culturel? Pour des maisons du début du 20e siècle, qui n'ont rien d'exceptionnel (ce ne sont pas des maisons de maître)? Avec cette mentalité du "on ne touche à rien, on ne change rien", les prix de l'immobilier ne sont pas près de baisser.

  • lux le 16.01.2020 00:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mais oui Madame Polfer! Tout comme les Bâtisses du boulevard royal , elles n‘étaient pas classées ?!?!?!? Désolée, vous savez bien parlé et prendre des décisions lorsque cela vous arrange , ou ????

  • Ray le 15.01.2020 22:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Même quand s’est classé la justice peut annuler et autoriser la destruction... cf la résidence ikone

  • nimp le 15.01.2020 21:01 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J'ai vu ce genre de démolition là où j'habitais . Une belle et grande maison toiture fenêtres et façade impeccable détruite pour construire une résidence. Je ne reconnais plus le luxembourg de mon enfance l'insécurité en plus.

  • resident2 le 15.01.2020 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ces maisons n’étaient pas du tout sinistrées : jusqu’à recent les locataires et propriétaires habitaient dedans et ces personnes ont été virées sans aucune pitié par leurs propriétaires suite aux ventes en groupe! Chaque maison avait un propriétaire différent ! Honte a ceux qui défendent ce projet et le facilitent! Honte a cette politique destructrice! Que les citoyens se mettent en groupe et puissent avoir leur mot a dire, enfin! Et ce n’est pas un pauvre voisin qui va contester quoique ce soit, une faut un vrai mouvement et soutien entre les résidents pour mettre fin a cette politique de plus riche!!