Au Luxembourg

06 février 2020 15:49; Act: 06.02.2020 16:48 Print

L’école va franchir le cap digital dès 2020

LUXEMBOURG - Le ministre de l'Éducation nationale, Claude Meisch, veut une école plus tournée vers l’avenir et plus technologique.

storybild

Claude Meisch a présenté l'initiative «Digital, tout simplement».

Sur ce sujet
Une faute?

Le système éducatif du Luxembourg va devenir un peu plus digital. Les enfants de plus de 11 ans réaliseront des activités ludiques digitales, dès la rentrée scolaire, en septembre 2020. C’est ce que propose l’initiative «Digital, tout simplement» du ministère.

Tablettes, smartphones, les outils technologiques sont partout, les enfants commencent à les utiliser dès le plus jeune âge et arrivent même parfois à s’en servir avant de dire leur premier mot. Et «l’avenir sera encore plus digital que notre vie actuelle», estime Claude Meisch, ministre DP de l’Éducation nationale. Le système éducatif du pays se doit de suivre le mouvement.

Apprendre à lire mais aussi à coder

Une des nouveautés sera la mise en place du codage dans les écoles du pays, dès la rentrée prochaine. L’idée du ministre est la formation à la digitalisation, sans aucun écran. «On n'est pas des fanatiques de la digitalisation, rassure Claude Meisch. On va apprendre plutôt en jouant, sans aucun outil digital». Une petite vidéo a été présentée lors du point presse dévoilant un des jeux possibles: les jeunes pourraient programmer des petits robots pour les faire se déplacer d'un endroit à un autre.

Des cours de sciences informatiques seront également donnés dans les classes inférieures du lycée, de la 7e à la 5e. À l’avenir, le ministre souhaite l’introduction de ces formations dans toutes les classes fondamentales.

L’initiative adressée tant aux élèves qu’aux parents doit amener les écoliers à développer des compétences pratiques mais surtout des compétences «humaines» comme la créativité, la communication ou encore l’esprit critique «permettant, à l’avenir, peut-être de faire évoluer l’enfant vers des opportunités professionnelles offertes par le domaine», conclut Claude Meisch.

(Marine Meunier/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Joker le 06.02.2020 16:17 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un qui ni connait rien. Après avoir instauré les classe Ipad dès la 7ieme. Alors que des études démontrent les méfaits des écrans pour l apprentissage. Parfait Monsieur le Ministre de l’éducation vous êtes parfaitement à votre place

  • Paul le 06.02.2020 16:58 Report dénoncer ce commentaire

    Monsieur Meisch, c'est le représentant de commerce qui sonne à votre porte une fois par mois pour vous présenter son nouveau gadget. Et ce n'est pas parce qu'on applique des dizaines d'autocollants plus colorés les uns que les autres sur une tache de rouille que la carrosserie de votre automobile sera plus jolie. Alors oui, la digitalisation, c'est l'avenir, mais réfléchir à ce qui devrait être mis en place pour améliorer les bases de notre système éducatif défaillant serait bien plus constructif.

  • yoo le 06.02.2020 16:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vraiment n’importe quoi! Alors que de nombreux pédopsychiatres et psychologues s’accordent à dire qu’il faut moins de temps passé devant les écrans, on va ici dans le sens inverse. Ce n’est pas le contenant qui importe mais le contenu. Vous prenez 10 ans de retard .

Les derniers commentaires

  • Gaë le 07.02.2020 06:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les fonctionnaires de demain seront donc au top dans le digital !

  • Albert le 06.02.2020 22:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le digital n’est pas le plus important. Il faut promouvoir les sciences par rapport aux langues.

  • la trois le 06.02.2020 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ce type est un danger public. il ne connait rien à l'éducation, n'a aucun diplôme dans le domaine de social... bref, ce que lui appel le progrès n'est en fait que la continuité de la destruction de nos enfants et un abrutissement profond de ces derniers.

  • mike le 06.02.2020 21:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’incompétence de ce ministre, ridicule...

  • Pierrot du 54 le 06.02.2020 19:33 Report dénoncer ce commentaire

    Une fausse bonne idée. On crée des humains qui vivent collé a leur écran, meme sur les passages piétons... bref, je pense que les chomeurs du future seront super a l aise avec les applications de l ADEME et NETFLIX ... merci le ministère