Au Luxembourg

27 mai 2020 18:07; Act: 28.05.2020 09:46 Print

L'hydroxychloroquine plus autorisée pour le Covid-​​19

LUXEMBOURG - Les hôpitaux du Luxembourg ne peuvent plus utiliser l'hydroxychloroquine pour traiter les patients atteints du coronavirus.

storybild

L'hydroxychloroquine a suscité la controverse.

Sur ce sujet
Une faute?

L'hydroxychloroquine n'est plus utilisée pour traiter les patients contre le Covid-19 au Luxembourg, a confirmé le ministère de la Santé. Le traitement prôné par le professeur français Didier Raoult a également été interdit en France, mercredi, après des semaines de polémique.

Des études avaient en effet pointé son inefficacité. Et la semaine dernière une publication dans la prestigieuse revue médicale The Lancet a enfoncé le clou, en avertissant même contre les effets néfastes de ce dérivé de l'anti-paludéen commercialisé sous le nom de Plaquénil.

L'hydroxychloroquine était notamment administrée à certains patients gravement atteints. Les hôpitaux luxembourgeois y ont également eu recours, sans pouvoir étayer son efficacité. «Cela fait partie des traitements spécifiques, même s'il n'est pas prouvé que ça fonctionne», avait indiqué un médecin en première ligne à L'essentiel.

(th/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Didier le 28.05.2020 08:15 Report dénoncer ce commentaire

    Le Pr Raoult se tue à vous dire que l'hydroxychloroquine ne doit pas être administré à des patients gravements atteints, c'est pourtant clair.

  • Zeljko le 28.05.2020 08:30 Report dénoncer ce commentaire

    "Pas assez cher mon fils" comme disait la pub. On sent bien la patte de la mafia pharmaceutique derrière cette décision. Et les pouvoirs publics aux ordres comme des caniches. Révoltant.

  • Yann le 28.05.2020 07:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Étude du big data avec des patients gravement atteint. Whoah ! Nous savons que vous voulez écarter tous ceux qui se mettront à travers de votre route pour nous imposer votre sauveur le vaccin miracle.

Les derniers commentaires

  • Loulou le 29.05.2020 13:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ça ne m’étonne même pas?

  • cerise le 28.05.2020 17:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Merci Bettel bravo????

  • cerise le 28.05.2020 17:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste

  • cerise le 28.05.2020 17:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ParfAit

  • cerise le 28.05.2020 17:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Exactement