Décharges sauvages

21 février 2020 13:37; Act: 21.02.2020 14:06 Print

La chasse aux pollueurs côté français est lancée

LUXEMBOURG/FRANCE - L'État a demandé plus de contrôles sur les transferts de déchets vers la France. Des opérations menées avec les autorités françaises.

storybild

Les décharges sauvages sont de plus en plus nombreuses de l'autre côté de la frontière française.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que les exemples de décharges sauvages dans les communes frontalières françaises se multiplient depuis plusieurs mois, la ministre de l'Environnement, Carole Dieschbourg (Déi Gréng) a décidé de sévir contre les pollueurs. Particuliers venus du Grand-Duché, entreprises belges et luxembourgeoises, les responsables ont été pointés du doigt à plusieurs reprises par les élus français et les associations de défense de l'environnement.

Un trafic de déchets à la frontière a même été évoqué. «L'Administration de l'environnement a depuis un certain temps connaissance de l'existence de dépôts sauvages de déchets de chantier, dans la région frontalière», reconnaît la ministre, même si le cas spécifique de la décharge illégale de Rédange n'a pas été officiellement communiqué par les autorités françaises à leurs homologues luxembourgeois. Ceci en raison «du secret de l'instruction», une enquête ayant été ouverte, confirme Carole Dieschbourg.

En attendant les conclusions judiciaires, les contrôles vont se multiplier de l'autre côté de la frontière française mais également au Luxembourg, assure la ministre. «Ils sont effectués par des agents de l'Administration de l'environnement avec le support des agents de l'Administration des douanes et accises et de la police», précise-t-elle. Une première opération coup de poing a eu lieu le 20 janvier dernier, près de la frontière, à proximité de Belval.

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • NameAndShame le 21.02.2020 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Il y a 2 choses qui marchent bien : faire payer très cher ceux qui sont en infraction et donner le nom des entreprises impliquées.

  • Thor le 21.02.2020 14:10 Report dénoncer ce commentaire

    La solution pour faire face à toute cette délinquance est bien simple; des commissariats de police à proximité des points de frontière principaux. Des cameras qui lisent les plaques des camions et voitures, comme c'est le cas depuis longtemps aux Pays-Bas (afin de signaler les cas suspects). Ce n'est pas avec les rares contrôles des douanes et de la police actuels que les malfaiteurs vont s’inquiéter! Mais non, ici on préférè s'occuper des contrôles de vitesse, tout le reste semble être secondaire...

  • murdok le 21.02.2020 15:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut des sanctions très très importantes .je me promène régulièrement en forêt il y a énormément de déchets c’est lamentable aucun respect.

Les derniers commentaires

  • Jean II le 23.02.2020 10:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lynn : Justement ce sont surtout les entreprises véreuses qui font payer la taxe aux particuliers et déversent les déchets dans la nature .

  • dubai le 23.02.2020 09:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Lynn : recyclage gratuit pour les résidents ? Vous vivez où ? Ici au GDL les communes facturent le ramassage et recyclage des déchets et plus vous en produisez plus vous payer. Principe pollueur / payeur.

  • dubai le 23.02.2020 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Payer pour que les déchets ne passent pas la frontière ? Vous divaguez monsieur Luxo. C’est au contraire aux générateurs des déchets de se rendre dans les centres de recyclage et aux horaires prévus par leur règlement, puis payer pour le recyclage de ces déchets. Pollueur/ payeur est le principe à appliquer sans exceptions.

  • eco le 23.02.2020 08:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    donnez les noms des entreprises qui ont été repérées, ça va cesser immédiatement si le Luxembourg connaît les noms...

  • Nestor D. le 22.02.2020 13:29 Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on commence d'abord à obliger les propriétaires de terrains de fermer l'accès de ces terrains. C'est la moindre des choses! S'ils ne veulent pas écouter: des amendes feront le reste!

    • NESTOR-outuvas-là le 22.02.2020 15:05 Report dénoncer ce commentaire

      t'est un marrant toi "Nestor D" tu dois certainement habiter dans un bloc moi je suis propriétaire avec un grand terrain ,ARRÊTEZ ces pollueurs , confisquez leur véhicule,et les amandes foutez les aux pollueurs plutôt qu'au propriétaire de terrain ;;;;ALORS si je t'écoute toi "Nestor D" si 1 pêcheur se noie dans 1 étang C'EST la faute de l'éTANG

    • fameus nestorva le 22.02.2020 15:14 Report dénoncer ce commentaire

      ta raison *Nestor D* faut tout fermer même les routes , comme ça t’ira bosser , faire tes courses a pieds (lol si t'as encore une idée comme celle-la mets là que je voie ça)

    • @nestor le 23.02.2020 08:19 Report dénoncer ce commentaire

      Hier je marchais et je me suis cogne contre un mur. J ai été porter plainte contre ce mur. Qu est ce qu il faisait la. Il faut enlever tous les murs. Pour ne plus se cogner. Fermer son terrain n est pas la moindre des choses. La moindre des choses c est de ne pas jetter ses déchets n importe où. Et pour info je commence à voir pas mal de camionnettes déposer dans les poubelles des cimetières. On en parlera bientôt à mon avis