Coronavirus au Luxembourg

31 mai 2020 15:40; Act: 31.05.2020 16:09 Print

«La fumée élève les risques pour les enfants»

LUXEMBOURG - La société luxembourgeoise de pneumologie a démenti les effets protecteurs de la nicotine contre le coronavirus, et détaillé tous les risques inhérents au tabac...

storybild

«Fumer a des conséquences néfastes sur la santé respiratoire et cardiovasculaire» rappelle la société luxembourgeoise de pneumologie.

Sur ce sujet
Une faute?

Alors que certaines études ont évoqué un éventuel effet protecteur de la nicotine contre le Covid-19, la société luxembourgeoise de pneumologie a démenti cette conclusion dans un document résumant point par point les liens entre coronavirus et tabagisme, à l'occasion de la journée mondiale sans tabac

«Aucune étude de laboratoire ou clinique ne démontre que la nicotine protège contre la maladie Covid-19», explique la note qui «déconseille» le recours aux substituts nicotiniques tels que les gommes à mâcher ou les patchs. Les conclusions des médecins estiment par ailleurs «fort probable» le risque accru de développer des complications en cas de contamination.

Les risques inhérents au tabagisme passif sont également présents, même si rien ne dit que la fumée passive participe à d'éventuelles complications pour les malades.

«Arrêter de fumer améliore la résistance à d’autres épidémies virales»

«L’exposition à la fumée passive augmente le risque d’infection, notamment chez les enfants. Par conséquent, il est recommandé d’éviter d’exposer son entourage à la fumée passive, et ce, en tout temps. Dans le cas de l’épidémie de Covid-19, les mêmes recommandations s’appliquent», détaille le document.

Pas de précision en revanche sur les risques de transmission relatifs à la fumée de cigarette ou aux aérosols présents dans les vapoteuses. Cependant, «fumer augmente la fréquence de contact entre les mains et la bouche, ce qui augmente le risque d’infections virales».

De manière générale, les auteurs invitent les personnes à arrêter de fumer afin de se préparer à l'arrivée potentielle d'autres virus pulmonaires. «D’autres vagues d’épidémies de Covid-19 ou d’autres virus pourront survenir dans les années à venir. Arrêter de fumer d’ici là permettrait de se préparer à les affronter avec moins de risque. Arrêter de fumer améliore la résistance à d’autres épidémies virales et bactériennes».

(Thomas Holzer/L'essentiel)