Police au Luxembourg

05 août 2020 07:00; Act: 05.08.2020 09:34 Print

La police n'est pas censée utiliser la clé d'étranglement

LUXEMBOURG - Un décès similaire à George Floyd aurait peu de chances de se produire au Grand-Duché, si l'on se fie aux techniques d'interpellation enseignées dans la police.

storybild

Les méthodes d'interpellation «ne se basent pas sur des techniques d’étranglement sanguins/respiratoires», expliquent les forces de l'ordre. (photo: Editpress/Isabella Finzi)

Sur ce sujet
Une faute?

La mort. C'est ce qu'à subi George Floyd aux États-Unis, après avoir été l'objet d'une clé d’étranglement de la part d'un policier. Une bavure qui aurait peu de chances de se produire au Luxembourg, si l'on se fie aux techniques d'interpellation enseignées dans les rangs de la police grand-ducale. «Elles ne se basent pas sur des techniques d’étranglement sanguins/respiratoires», assurent les forces de l'ordre.

Mais comment les policiers font-ils alors pour immobiliser des personnes non-coopérantes? Alors que l'utilisation de tasers n'est pas permise (excepté pour l'Unité spéciale de la police), les forces de l'ordre pratiquent-elles par exemple la«prise arrière», qui consiste pour les policiers à passer un bras sous le bras de la personne à maîtriser, afin de créer un déséquilibre?

Des caméras embarquées pour éviter les rebellions?

«Il n’est pas possible de fournir une réponse générale à cette question, indique la police. La technique utilisée pour immobiliser la personne non-coopérante dépend toujours de la situation et de l’état dans lequel elle se trouve. L'interpellation inclut une communication permanente avec cette personne et le contrôle de ses signes vitaux. Le principe-clé est toujours celui de la réponse proportionnelle, dans le but de garantir la sécurité de toutes les parties engagées».

Quoi qu'il en soit, 177 plaintes pour outrages à agents et 76 cas de rébellions ont été enregistrées en 2019, d'après les chiffres communiqués mardi. En outre, 453 policiers avaient été blessés entre 2007 et 2016 lors de rébellions pendant les interventions. Parmi eux, 81 avaient subi des incapacités de travail de plus de trois jours. Évoquée depuis plusieurs années, et même testée en 2018, l'utilisation de caméras embarquées par les policiers pourrait leur permettre de se protéger des rebellions. Et aussi d'empêcher les bavures. «Le dossier est chez le ministère de la Sécurité intérieure, indique la police. Le cadre juridique correspondant doit évidemment encore être mis en place».

(Olivier Loyens/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • tolérance 0 le 05.08.2020 10:04 Report dénoncer ce commentaire

    La police n'est pas censée se faire insulter, se faire cracher dessus, se faire lancer une bouteille de biere dessus, menacer par un couteau, donc avec des bodycam, il serait judicieux d'y mettre la tolérance 0

  • D.A. le 05.08.2020 07:37 Report dénoncer ce commentaire

    aucune chance de devenir policier au Luxembourg si tu as un casier, il n y a pas de comparaison a faire avec les etats unis ...

  • Unicorn le 05.08.2020 09:21 Report dénoncer ce commentaire

    La différence proportionnelle au Luxembourg est que le port d'armes est interdit et très peu commun. Les policiers sont moins paniqués, et en cas de tentative de fuite, la disproportion des moyens est en leur faveur, on lui tire dessus, vu à quelques occasions ces dernières années.

Les derniers commentaires

  • Oui c'est pas moi le 05.08.2020 17:56 Report dénoncer ce commentaire

    "La police n'est pas censée utiliser la clé d'étranglement", moi si on m'enmerde c'est la clé à molette.

  • Roger le 05.08.2020 14:16 Report dénoncer ce commentaire

    la difference c'est surtout que c'est pas du tout la meme delinquance au Lux, qu'aux US :-)

  • fre le 05.08.2020 13:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les policiers au luxembourg sont comme partout. Un moien même en parlant après sa langue maternelle Un respect et tout se passe bien

  • Paradis pas qu'en fiscalité le 05.08.2020 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    En même temps, le Luxembourg est un des pays les plus sure au monde, ça aide pas mal. La majorité des étrangers qui viennent sont des têtes et le niveau de vie est globalement haut. Il reste donc peu de place pour les délinquants de rue (en minorité pour le coup); par contre il faut être très vigilant sur les autres formes de délinquance (blanchiment d'argent, fraude, etc.). Aux US, la situation se dégradait deja depuis fort longtemps et tous les états ne sont pas égaux non plus.

  • itm stop la delinquence le 05.08.2020 11:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tolère 0: les soignants/ employés non plus , personne d ailleurs .. il faut protéger tout le monde et mettre des lois et limites au travail , pour protéger tout le monde .