Code de déontologie

13 décembre 2019 12:01; Act: 13.12.2019 12:21 Print

«La police respecte les règles au Luxembourg»

LUXEMBOURG – Le ministre de la Sécurité intérieure François Bausch (Déi Gréng) a présenté vendredi le code de déontologie de la police grand-ducale.

storybild

L'institution a récemment été touchée par plusieurs affaires. (photo: Editpress/Fabrizio Pizzolante)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans un contexte politique particulier, marqué par le dossier des fichiers bis, François Bausch (Déi Gréng) vient de dévoiler le tout nouveau code de déontologie de la police, vendredi. Pourtant, le ministre de la Sécurité intérieure assure que le timing n’a pas joué. «Certes, un article fait référence à la protection des données, mais ce chantier a été lancé au tout début de l’année, bien avant que les débats sur les fichiers bis ne commencent», explique-t-il.

Aucun lien non plus avec les différentes mises en cause de policiers dans des affaires judiciaires. Pour rappel, un agent a été mis en examen pour homicide volontaire, après la mort d’un homme durant une intervention à Bonnevoie le 11 avril 2018. Un autre a été inculpé pour homicide involontaire après l’accident de Lausdorn qui a coûté la vie à un agent de la police grand-ducale. Sans oublier le cas du fonctionnaire de police accusé d’avoir empoisonné sa sœur et le compagnon de celle-ci en 2016. «Ce code n’est lié à aucune affaire. C’est d’abord une obligation européenne, mais aussi une nécessité pour notre société, car la police détient le monopole de la force publique», assure François Bausch.

«D’autres administrations pourraient s’en doter»

Concrètement, le code de déontologie présenté rappelle des notions aussi élémentaires que «l’intégrité, l’impartialité, le professionnalisme, l’esprit de service, mais également le respect de la dignité humaine». Le point le plus intéressant concerne la protection des lanceurs d’alerte. «Il s’agit par exemple de garantir la protection d’un agent qui ferait une découverte sur un dysfonctionnement en interne», précise le ministre. «Comme dans tout corps, il existe des personnes qui se croient au-dessus des lois, mais la police respecte les règles au Luxembourg», dit-il encore.

Les différents articles du code de déontologie seront utilisés durant la formation, mais aussi «au jour le jour sur le terrain». Et la police ne sera bientôt plus la seule à en disposer. «Nous travaillons sur un projet similaire pour l’armée. Je pense que d’autres administrations pourraient s’en doter. La question des conflits d’intérêt, par exemple, ne concerne pas uniquement la police», estime François Bausch. Reste à savoir quelles administrations étatiques choisiront de mettre en place un tel code. Les paris sont ouverts…

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Hard Drive le 13.12.2019 14:12 Report dénoncer ce commentaire

    C'est plutôt la racaille et les ivrognes qui ne respectent pas la police, ni le personnel des hôpitaux qui est bien obligé de s'occuper de ces types!! Il faudrait quelques bonnes vielles méthodes pour reformater et récrire le disque dur avec des données plus correctes

  • l'amoroso le 13.12.2019 14:21 Report dénoncer ce commentaire

    Bravo et merci à notre police

  • mimi le 13.12.2019 14:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ils font très bien leurs boulot

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 14.12.2019 13:17 Report dénoncer ce commentaire

    Un code de déontologie est souvent mis en façade pour éviter une surveillance interne par un organe externe. Alors protéger des lanceurs d'alerte au sein de la police, pour dénoncer un dysfonctionnement au sein d'un corps qui se veut compact, est illusoire. Déjà que preuves à l'appui, sans en faire partie, je pourrais en raconter des petites choses sur leur fonctionnement interne pas très régulier, il suffit aussi de lire les chroniques judiciaires de ces dernières années sur des policiers, alors ceux qui en font partie... ils se taisent pour ne pas se suicider professionnellement.

  • egaux et juste le 14.12.2019 11:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut absolument respecter la police .

  • Boferdingue le 14.12.2019 08:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Exuperancia, vous connaissez mal la police de votre pays !

  • chris19 le 13.12.2019 16:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Sa me fait rigoler

  • Exuperancia Rapu le 13.12.2019 15:53 Report dénoncer ce commentaire

    Nous avons au Luxembourg la meilleure police du monde. Arrêtez de la critiquer, elle est très efficace

    • @ Batman le 14.12.2019 11:54 Report dénoncer ce commentaire

      Efficace ? oui!!! mais la meilleure du monde... Je ne pense pas que l'on puisse la comparer avec d'autres pays étant donné la tranquilité du Luxembourg...Donc pas la meilleur du monde puisqu'elle n'a pas encore pu faire ses preuves dans des situations critiques.