Au Luxembourg

24 janvier 2020 16:54; Act: 24.01.2020 17:12 Print

La vente d'alcool fort sera interdite aux mineurs

LUXEMBOURG - Le Grand-Duché reste l'un des seuls pays à autoriser la vente d'alcool à partir de 16 ans. Un plan 2020-2024 présenté vendredi prévoit de modifier ça.

storybild

Le Luxembourg restait l’un des seuls États membres de l’UE à autoriser l’achat de boissons alcoolisées à partir de 16 ans. (photo: Pixabay)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg vient de valider son premier Plan d'action de réduction du mésusage de l'alcool, qui prendra effet sur la période 2020-2024. L'objectif étant de «permettre à la population d'adopter des comportements sains et raisonnables face à l'alcool» et «protéger plus particulièrement les jeunes». Mais qu'est-ce que le mésusage de l'alcool? «La consommation excessive d'alcool chez les adultes» et l'accessibilité de l'alcool pour les adolescents.

Le Luxembourg veut donc s'armer pour faire face à ce qu'il considère comme «un enjeu de santé public majeur». L'excès d'alcool est à l'origine d'accidents, de violences ou de problèmes de santé qui placent le Grand-Duché parmi les moins bons élèves de l'Union européenne. «Plus d'un adulte sur trois» confie avoir connu des épisodes de consommation excessive, seuls les Danois et les Roumains ont fait pire.

«Je pense que la plupart des gens sont conscients»

Mais l'une des mesures phares prévues dans le plan reste l'interdiction de la vente d'alcools forts aux jeunes de moins de 18 ans. Jusqu'à présent, les moins de 16 ans ne peuvent pas acheter d'alcool, ni en magasin, ni dans des débits de boissons. Cette restriction devrait donc être étendue comme l'envisageait le ministre de la Santé, Étienne Schneider, très vite après l'installation du nouveau gouvernement. «Je pense que la plupart des gens sont conscients des ravages que fait le mésusage d’alcool», a d'ailleurs souligné Étienne Schneider vendredi, en marge du Conseil de gouvernement.

Le Luxembourg restait l’un des seuls États membres de l’UE à autoriser l’achat de boissons alcoolisées à partir de 16 ans. Mais lutter contre un mauvais usage de l'alcool passera aussi par une meilleure information, un dépistage plus précoce et un renforcement de la prise en charge médicale.

Des groupes de travail vont désormais se réunir pour affiner la réglementation sur la base de ce plan. Un calendrier concret sera dévoilé prochainement.

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Palamunitan le 24.01.2020 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    BONNE DÉCISION.

  • out le 24.01.2020 18:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pas trop tôt

  • Dodo le 24.01.2020 18:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et comment cela va se passer pour les grands surfaces où les jeunes viennent ce ravitailler les vendredi et samedi soir. Qu'elles sera les contrôles avec les caisses automatiques en plus des autres caisses.

Les derniers commentaires

  • HLD02 le 25.01.2020 08:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Interdiction, interdiction et encore ....interdiction, limitons les interdictions aux fondamentaux, celle contre l’alcool pour les jeunes me parait une bonne chose. Mais cette société ne pense que sur ce mode. Sur le principe de protection des jeunes je suis 1000% d’accord. Mais que dire des frei beer party qui rythment l’année scolaire, la fascination pour les alcools s’est répandue et ce dès le plus jeune âge, au lycée, en soirée, dans les célébrations (vous connaissez les « pèlerinages d’après examens de bac à Lloret de Mar?). A l’occasion, c’est grisant et il faut bien un petit excès de temps en temps, mais certains n’ont plus de repères. Permettons quelques grands évènements, et limitons les incitations continues.

  • lulux le 25.01.2020 00:16 Report dénoncer ce commentaire

    Et maintenant il faut passer à zéro alcool au volant pour tous!

  • RICO le 24.01.2020 21:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et toutes les stations services qui vendent aux frontière ? Vous croyez qu'ils regardent a qui ils vendent l'alcool , le tabac ... ! Des bus venant de Flandre , de France ect..viennent avec des Jeunes et on les attirent en donnant des promos incroyables pour les boissons alcoolisées !

  • Mais merde alors le 24.01.2020 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Rien n'empêchera un majeur d'acheter de l'alcool pour un mineur....

    • Soyons courtois le 25.01.2020 12:35 Report dénoncer ce commentaire

      Un p'tit séjour en prison devrait lui faire passer l'envie de recommencer... Après tout c'est de la mise en danger d'une personne mineur.

  • Palamunitan le 24.01.2020 19:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    BONNE DÉCISION.