Visite d'État en France

21 mars 2018 14:54; Act: 21.03.2018 16:55 Print

Le couple grand-​​ducal reçu à Toulouse pour finir

TOULOUSE/LUXEMBOURG - Pour leur troisième et dernière journée de visite officielle, le Grand-Duc Henri et son épouse font un saut dans le sud-ouest de la France.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Direction Toulouse, ce mercredi, pour le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria-Teresa qui vont achever dans le sud-ouest leur visite officielle en France, débutée lundi. Accompagné du ministre de l'Économie, Étienne Schneider, le couple grand-ducal est allé visiter le Centre national des études spatiales (CNES) et l’entreprise Airbus.

La délégation luxembourgeoise était ensuite reçue à l'hôtel de ville par le maire Jean-Luc Moudenc. L'occasion de saluer la fameuse place rose depuis le balcon du Capitole. La visite s'est poursuivie à la préfecture de la région Occitanie pour un déjeuner officiel avant de visiter le Quai des saveurs, un espace culturel dédié à la diffusion et au partage de la culture scientifique, technique et industrielle, à l’innovation et au numérique.

Cette escale à Toulouse en marge de la visite officielle en France n'est pas anodine. Le Grand-Duché coopère avec Airbus et de nombreux projets sont lancés. «Nous allons signer des contrats d'envergure auprès d'Airbus pour acheter du matériel au-delà de l'A400 M», avait notamment indiqué Étienne Schneider, dans un entretien accordé au quotidien La Dépêche. Le ministre a profité du déplacement pour signer officiellement un accord avec le constructeur aéronautique qui renforce «les capacités de défense» du Luxembourg.

Par ailleurs, Toulouse étant aussi une ville spatiale, l'étape était incontournable dans le cadre de la stratégie sur l'utilisation économique de l'espace, lancée en 2016 par le Luxembourg.

(nc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • moni le 21.03.2018 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    elle n'a plus peur de l'avion Maria Teresa

  • ml le 21.03.2018 17:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ah ben cette fois c'est en avion que la délégation grand Ducal à voyager. c'est sûr qu'en train ça aurait durer plus longtemps et l'emploi du temps charger pour ces 3 journées de visite officielle. Souhaitons que ces rencontres de travail de la délégation ministérielle luxembourgeoise apporte des choses bénéfiques, outre la belle image de notre petit pays, à travers le monde.

  • Léon le 21.03.2018 23:22 Report dénoncer ce commentaire

    Invite que pour avoir la signature d’achat pour les hélicoptères.encore un gouffre financier en plus . Merci à l’incompétence.

Les derniers commentaires

  • Léon le 21.03.2018 23:22 Report dénoncer ce commentaire

    Invite que pour avoir la signature d’achat pour les hélicoptères.encore un gouffre financier en plus . Merci à l’incompétence.

  • H30 le 21.03.2018 21:39 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Se rendre à l’usine Airbus à bord d’un Boeing 737, c’est fort. Bravo tout de même pour la signature de l’accord de coopération

  • Jean II le 21.03.2018 20:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Espérons que pour le retour ils ne le feront pas en train en pleine grève ...

  • un toulousain le 21.03.2018 19:59 Report dénoncer ce commentaire

    c'est sympa qu'ils aient vu la ville dont je suis originaire, par contre légère erreur : "une ville spatiale", euh, non, la capitale Européenne du spatial, oui

  • lobop le 21.03.2018 19:10 Report dénoncer ce commentaire

    Ils se sont rendus à l'usine Airbus à bord d'un Boeing.... eh ben