Événement au Luxembourg

04 décembre 2019 08:00; Act: 04.12.2019 08:54 Print

Il fait revivre la série «Friends» avec son Lego

LUXEMBOURG/ROUEN - La réplique en Lego du café Central Perk, de «Friends», cartonne dans le monde. Son créateur amateur, Aymeric Fiévet, est invité au Grand-Duché.

Sur ce sujet
Une faute?

L'incroyable aventure d'Aymeric Fiévet a commencé il y a tout juste trois ans dans son logement à Rouen, dans l'ouest de la France. Sur conseil d'un ami, cet informaticien dans la fonction publique décide de participer au concours de créateurs amateurs lancé par le géant Lego et s'inscrit sur la plateforme dédiée. Son idée? Recréer en jouet tout le décor du bar Central Perk, comme dans la série télévisée culte «Friends».

Les 10 000 signatures en ligne nécessaires pour que Lego se penche sur le projet ont été atteintes en 2018. Et en février 2019, Aymeric Fievet a appris que son idée, née sur un logiciel, allait se concrétiser. Résultat, depuis le 1er septembre dernier, son mythique Central Perk, d'une vingtaine de centimètres, à construire avec figurines et 1 080 pièces, est dans les rayons. Et c'est un carton mondial, d'autant que la série «Friends» fête ses 25 ans.

En rupture de stock en dix heures!

Aymeric Fiévet est attendu au Luxembourg le dimanche 8 décembre, où l'on compte une communauté active autour des Lego. C'est son deuxième déplacement hors de France seulement, après un voyage au Danemark récemment, berceau de Lego. «J'ai accepté l'invitation car je ne connais pas le Luxembourg, confie-t-il à L'essentiel. Et surtout j'aime échanger avec les gens, raconter ce projet et montrer que tout le monde, avec une idée, peut être à ma place».

Cette séance de dédicaces et d'échanges, organisée par les magasins LToys, aura lieu au Shopping center de la Cloche d'or, de 13h à 15h30. Mercredi, les organisateurs indiquaient avoir reçu déjà entre 200 et 300 réservations. Suite à cela, la boîte de Lego sera disponible dans la grande distribution au Luxembourg, les trois premiers mois de commercialisation étant exclusivement réservés aux Lego stores. «Le 1er septembre, en dix heures, le kit Central Perk était en rupture de stock dans toute l'Europe!», rappelle Aymeric Fiévet, qui n'en revient toujours pas.

Voir cette publication sur Instagram

Hi Jen! x

Une publication partagée par David Schwimmer (@_schwim_) le

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.