Au Luxembourg

06 novembre 2019 11:46; Act: 06.11.2019 12:40 Print

Le secteur de l'artisanat a besoin de 9 400 salariés

LUXEMBOURG – Le secteur de l'artisanat manque de main-d'œuvre. Au cours des douze prochains mois, la demande sera conséquente.

storybild

La Chambre des métiers a présenté son étude, ce mercredi. (photo: L'essentiel)

Sur ce sujet
Une faute?

Le secteur de l'artisanat compte plus de 88 000 salariés. En 2018, il y a eu 3 141 créations d'emplois. Pourtant, selon une estimation de la Chambre des métiers, basée sur une étude auprès des entreprises du secteur présentée ce mercredi, il y aurait un besoin de près de 9 400 salariés, ces douze prochains mois. 55% de ces besoins proviennent du secteur de la construction, avec un besoin de près de 5 000 salariés et 19% pour la mécanique.

Cette main-d’œuvre dont a besoin l'artisanat sera destinée d'une part à remplacer les salariés en congés parental, congés paternité mais aussi à de la création de poste. «La situation conjoncturelle est favorable, les cahiers de commande sont bien remplis et avec les nouveaux modèles d'affaires, il y a des besoins de profils plus techniques», explique Tom Wirion, directeur général de la Chambre des métiers.

Attirer de nouveaux salariés

Il faut agir vite pour proposer des solutions aux entreprises. Au cours des dix prochaines années, 20 à 23 000 personnes partiront à la retraite et devront être remplacées. Trois quarts des entreprises recherchent leur futur personnel dans les pays limitrophes. Plus de la moitié des salariés dans l'Artisanat sont des frontaliers. «Le défi est de garder ceux qui sont là et trouver d'autres de la Grande Région qui auraient envie de venir sachant qu'on a de gros problèmes de mobilité sur lesquels il faut qu'on travaille. Il y a aussi la question du logement à un prix abordable qui se pose pour les personnes qui viendraient de plus loin. Le gouvernement est conscient de ces problèmes et travaille pour proposer des solutions», ajoute Tom Wirion.

Une des solutions réside dans la formation. Le Diplôme d'aptitude professionnelle (DAP) est la formation de prédilection cherchée dans 30% des cas en ce qui concerne la production. Pour certains métiers comme celui d'électricien, plus de 50% du besoin en main-d’œuvre se situe à un niveau DAP. Pour la gestion d'entreprise, les niveaux les plus demandés sont diplôme de fin d'études secondaires techniques, bac+3 et bac+5. La Chambre des métiers travaille en collaboration avec l'Adem et les organismes de formation continue pour proposer et former des candidats potentiels pour les entreprises. «Avec la réforme de la loi sur l'apprentissage on est sur la bonne voie. Il faut maintenant travailler sur l'orientation et promouvoir davantage les métiers manuels auprès des jeunes au Luxembourg », conclut le directeur de la Chambre des métiers.

Tom Wirion, le directeur général de la Chambre des métiers, au micro «L'essentiel Radio» de Marion Mellinger:

(Marion Mellinger/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • nico le 06.11.2019 14:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L’artisanat e très mal payé,augmenter les salaires et vous trouvez les candidats .

  • Beau métier le 06.11.2019 16:24 Report dénoncer ce commentaire

    Les parents veulent des enfants juristes ou médecins, pourtant, on devrait valoriser l'artisanat, car il y a des personnes très douées dans ce domaine.

  • Quelqu'un le 06.11.2019 16:34 Report dénoncer ce commentaire

    ... sauf qu'un artisan avec DAP en poche est mal payé, Voilà l'explication du manque de main-d’œuvre.

Les derniers commentaires

  • lucilinburhuc le 09.11.2019 07:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Alors faut payer plus et les apprentis viendront

  • Soixante-quinze le 07.11.2019 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi j'ai adoré mon métier de mécanicien dommage que j'ai du prendre ma retraite à cause de l'âge

  • luxo le 07.11.2019 09:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    J y travaille depuis plus de 19 ans salaire de misère jamais d augmentation , fuyez si vous avez un diplôme !!

    • N Hardouin le 07.11.2019 13:48 Report dénoncer ce commentaire

      Les diplômes luxembourgeois ne sont guère reconnu que par l'Etat.

  • Sorciere le 07.11.2019 08:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut valoriser l'artisanat auprès des jeunes, ensuite les ouvriers avec DAP et + doivent avoir un meilleur salaire auprès de leurs patrons. Nous avons besoin aussi de ses gens qui sont doués de leurs mains. Un bon artisan =un bon travail

    • Quentin SLMN le 07.11.2019 13:50 Report dénoncer ce commentaire

      A la base trés peu de jeunes luxembourgeois disoposent des qualité requises pour devenir de bons artisants.

  • luxo le 07.11.2019 08:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L artisanat est mal payé ça faire presque 20 ans que j y travaille, aucune augmentation rien pour motiver les salariés, si vous voulez des candidats alors ils faut les payer!!!

    • JJ Daeffler le 07.11.2019 13:50 Report dénoncer ce commentaire

      Un bon artisan ne reste pas salarié.