Tempête au Luxembourg

10 février 2020 06:44; Act: 10.02.2020 17:39 Print

Les pompiers ont reçu 2 047 appels depuis dimanche

LUXEMBOURG - Les vents de la nuit ont provoqué de nombreux dégâts sur les routes du Luxembourg, perturbant le trafic de manière significative, lundi.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

La tempête Ciara a frappé le Luxembourg dans la nuit de dimanche à lundi, rendant la circulation compliquée. Le Corps grand-ducal incendies et secours a recensé 2 047 appels depuis dimanche 13h, annonce Cédric Gantzer, de la direction générale. «En plus des interventions, les résidents ont appelé pour poser des questions et se rassurer». Au total, les pompiers ont mené 239 interventions, principalement pour des dégâts matériels. Aucun blessé n'est à déplorer, précise le CGDIS.

«Il s'agissait surtout d'interventions liées à des arbres sur la chaussée, détaille Cédric Gantzer. Nous avons eu affaire à cinq interventions plus remarquables, au cours desquelles des arbres se sont effondrés sur des véhicules dont un tram».

Réseau électrique perturbé

Ce lundi matin, la circulation a été «perturbée sur plus de 150 routes», indiquait une porte-parole de l'ACL, contactée par L'essentiel. À chaque fois, la circulation a été rendue plus compliquée à cause des arbres et/ou des branches qui se trouvent sur la chaussée. Parmi ces tronçons, 21 ont été totalement fermés à tous véhicules, lundi, vers 6h30, selon l'ACL. À noter aussi, la sortie de l'A3 vers la Cloche d'Or a subi des inondations en début de matinée.

Pour la matinée, l'Administration des ponts et chaussées était déjà intervenue à plus de 200 reprises pour déblayer des routes. Au moins 200 routes sont concernées. 17 routes sont encore fermées dans le pays. Certaines pourraient rouvrir demain voire dans quelques jours. L'aire de Berchem a été fermée pendant plus de deux heures, par mesure de sécurité, car le toit a été endommagé et des parties menaçaient de s'effondrer. Depuis 10h30, l'aire de service est à nouveau accessible.

Le réseau électrique a été quelque peu perturbé, a indiqué l'opérateur Creos, contacté par L'essentiel. Des interventions ont été réalisées durant la nuit, notamment du côté de Wincrange. À 8h30, seules quelques rues étaient encore touchées du côté de Wellenstein, sur la commune de Schengen et de Hassel (Weiler-la-Tour), selon Creos, qui «fait le nécessaire pour rétablir le courant au plus vite». «Mais le réseau est relativement protégé au Luxembourg, contrairement à d'autres pays, car une grande partie des câbles sont enterrés», explique un porte-parole.

Vents violents encore ce lundi

Dans la capitale, le parc Neuman est fermé pour la journée, par mesure de sécurité. Du côté de l'Uni, les élèves sont dispensés de cours pour la journée, tandis que les employés sont autorisés à travailler depuis chez eux. Une mesure similaire avait été prise dimanche pour les écoliers et les lycéens, dispensés de cours ce lundi.

Le trafic aérien est revenu à la normale du côté de Luxairport qui avait annoncé plusieurs retards et suppressions de vols ce lundi matin. Au niveau des CFL, «il n'y a aucune perturbation majeure, les trains roulent correctement», indiquait une porte-parole de l'entreprise un peu avant 8h. Seuls des retards de quelques minutes sont signalés sur certaines lignes. Les voyageurs sont invités à consulter le site ou l'application CFL avant leur voyage. La décision avait été prise dimanche de réduire la vitesse des trains.

Dimanche, l'institut MeteoLux avait lancé une alerte rouge aux vents valable pour la nuit de dimanche à lundi. Les vents violents pourraient durer jusqu'à 23h, une alerte orange étant en vigueur pour le reste de la journée.

(jg/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • bison futé le 10.02.2020 07:54 Report dénoncer ce commentaire

    ça ne gène pas tant que ça, 1/4 d'heure de moins que d'habitude pour aller au boulot ;)

  • Tempêtedumillénaire le 10.02.2020 08:04 Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu, c'est terrible, j'ai vu une feuille se faire emporter par le vent...

  • SERGENT GARCIA le 10.02.2020 10:35 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Moi mon patron il m'a dit de ne pas venir travailler c'est dommage car j'ai bien dormi cette nuit. Toujours à se plaindre les gens, je suis sûr que si'il n'y avait pas eu de prévention pour cette tempête, les mêmes qui râlent en disant qu'il ne comprennent pas cette alerte rouge, auraient réclamé que le pays aurait dû être en alerte rouge. Vous me faites rigoler les gens sérieux.

Les derniers commentaires

  • Marie le 10.02.2020 19:04 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Arrêtez donc il y a eu plus de 2500 interventions

  • Marie le 10.02.2020 19:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Absolument vrai ça c’est de la vrai prévention

  • Marie le 10.02.2020 19:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je partag tout à fait Pierre

  • piou le 10.02.2020 14:31 Report dénoncer ce commentaire

    Merci à tout les pompiers

  • Merci !!! le 10.02.2020 13:12 Report dénoncer ce commentaire

    Ce gouvernement est absolument génial. En donnant la possibilité à certains ministères et communes d'avoir une journée de libre, cela nous donne la possibilité de traverser la frontière en famille pour aller s'acheter le nécessaire de l'autre côté de la frontière. Tout est absolument trop cher ici et le fait de posséder 3 propriétés immobilière fait que les fins de mois sont trop difficiles pour nos maigres portefeuilles