Au Luxembourg

26 février 2020 07:59; Act: 26.02.2020 09:41 Print

Les associations, vecteurs d'intégration locale

LUXEMBOURG - Lorsqu'il s'agit d'intégration dans les communes, les associations peuvent jouer un rôle-clé.

storybild

Les communes ont une commission consultative d'intégration où les citoyens étrangers peuvent faire part de leurs propositions. (photo: Editpress/Didier Sylvestre)

Sur ce sujet
Une faute?

Le Luxembourg connaît une croissance démographique importante liée à la croissance économique. Le solde migratoire annuel se situe autour de 12 000 personnes environ. Au-delà des défis écologiques et infrastructurels, il s'agit d'organiser le vivre-ensemble avec ces personnes qui arrivent dans les communes.

«La loi impose aux communes de disposer d'une commission consultative d'intégration», note Émile Eischer, député-maire de Clervaux et président du Syndicat des villes et communes. Des citoyens étrangers doivent d'ailleurs siéger au sein de ces commissions «afin que leurs idées sur une intégration réussie puissent être prises en compte», poursuit l'élu.

Un effort commun

Les communes reconnaissent l'importance de cette commission qui organise souvent des fêtes dont le but est de rapprocher les gens. Mais un rôle non négligeable revient aux associations et aux initiatives citoyennes dans les communes. C'est ce que soulignent Vincent Reding et Fränk Daems, bourgmestres de Weiler-la-Tour et de Fischbach, deux communes qui ont connu une croissance démographique particulièrement importante.

«L'intégration ne se décrète pas au conseil communal. C'est un effort que doivent faire les Luxembourgeois et les étrangers ensemble et les clubs et associations sont très importants à ce niveau», note Fränk Daems.

(Maurice Magar/ L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Gisèle B le 26.02.2020 09:13 Report dénoncer ce commentaire

    La plupart du temps tout repose sur la bonne volonté des nouveaux arrivants car on ne peut pas demander à un Luxembourgeois d'aller contre ses valeurs nationales.

  • Lux dans le coeur le 26.02.2020 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @vindulux, je tire mon chapeau pour votre message! Après 20 ans dans le pays et le suivi de 3 cours intensifs de la langue Luxembourgeoise (les profs s’appuient énormément dans l’apprentissage écrite plutôt que dans l’oral - pour moi, plus important), j’ai toujours beaucoup de mal à communiquer en Luxembourgeois. Je suis constamment critiquée de ne pas savoir parler (et pourtant je n’ai fait des efforts). Vous savez, avoir 3 langues dans le pays est une richesse, mais peut aussi s’avérer être un handicap (pour les étrangers).

  • Le Respect Dabord le 26.02.2020 09:15 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne peut pas y avoir d'intégration tant que les étrangers ne parlent pas la Langue.

Les derniers commentaires

  • Damien R le 27.02.2020 14:11 Report dénoncer ce commentaire

    Nous on intègre que les vrais Luxembourgeois.

  • Bénédicte Goetz le 26.02.2020 14:56 Report dénoncer ce commentaire

    Les Luxembourgeois font bien assez d'efforts en autorisant très charitablement des étrangers de basse extraction à venir profiter du travail et du modèle économique supérieur du Luxembourg.

    • Vindulux le 27.02.2020 01:44 Report dénoncer ce commentaire

      Comment peut on espérer une intégration des étrangers si certains Luxembourgeois de la haute bourgeoisie se considèrent comme une nation supérieure? Et considèrent les pauvres étrangers, comme une classe inférieure qui devrait se contenter de rester au service des plus fortunés pour les enrichir?

  • loyaliste le 26.02.2020 14:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vinulux . Comme je l'explique dans ma première intervention , le monde à l'envers . Loyaliste .

  • Lux dans le coeur le 26.02.2020 13:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @vindulux, je tire mon chapeau pour votre message! Après 20 ans dans le pays et le suivi de 3 cours intensifs de la langue Luxembourgeoise (les profs s’appuient énormément dans l’apprentissage écrite plutôt que dans l’oral - pour moi, plus important), j’ai toujours beaucoup de mal à communiquer en Luxembourgeois. Je suis constamment critiquée de ne pas savoir parler (et pourtant je n’ai fait des efforts). Vous savez, avoir 3 langues dans le pays est une richesse, mais peut aussi s’avérer être un handicap (pour les étrangers).

  • Victot Hugo le 26.02.2020 11:50 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien dit Vindulux !!!