Évasion fiscale

22 octobre 2020 14:47; Act: 22.10.2020 15:17 Print

Les fichiers «Panama Papers» en cours d'analyse

LUXEMBOURG - L'Administration des contributions directes épluche les données luxembourgeoises transmises par l'Allemagne concernant le gigantesque scandale d'évasion fiscale.

storybild

Pierre Gramegna a indiqué que l'Administration des contributions directes analysait les documents reçus. (photo: AFP/Hannibal Hanschke)

Sur ce sujet
Une faute?

Dans une réponse parlementaire au député socialiste Mars Di Bartolomeo, le ministre des Finances, Pierre Gramegna, a affirmé jeudi que les autorités allemandes avaient, le 2 septembre dernier, «communiqué à l'Administration des contributions directes une grande quantité de documents extraits de fichiers communément appelés "Panama Papers" ayant un lien personnel avec le Luxembourg».

Un échange «spontané». Les autorités allemandes - qui avaient acheté une partie des données - ayant accepté le principe d'un partage des documents avec leurs voisins.

Pierre Gramegna a indiqué que ces documents, qui se «composent notamment de courriels, d'actes de constitutions de sociétés offshores, de contrats de fiducie, de résolutions des actionnaires et de copies de passeports», étaient actuellement en train d'être analysés par l'Administration des contributions directes, «à des fins d'imposition au Luxembourg».

Mandat d'arrêt international

Vingt-deux pays à travers le monde sont concernés par le scandale planétaire des «Panama Papers», révélé en 2016 par un consortium international de journalistes d'investigation. Nombre d'entre eux se sont mobilisés afin de recouvrer les millions évaporés et faire la lumière sur ce vaste système d'évasion fiscale. Ainsi, mardi, la justice allemande a émis un mandat d'arrêt international à l'encontre des deux fondateurs du cabinet d'avocats panaméen Mossack Fonseca.

En décembre 2017, la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF), après avoir mené sa propre enquête, avait infligé des amendes à neuf établissements du secteur financier pour un total cumulé de deux millions d'euros.

(mc/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Très souvent censuré par L'Essentiel le 22.10.2020 15:44 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C'est bizarre... Quand un indépendant et trompe de 15 centimes, il est condamné dans l'heure et rembourse 1500€. Mais les multinationales, elles, bénéficient de procès à retardement et de non-lieux. Marre de cette Europe à deux vitesses.

  • père Noël le 22.10.2020 20:20 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne fait aucun doute qu'il n'y aura aucun scandale public au Luxembourg. L'administration recherche activement des couvertures, des tapis et du sent-bon air wick.

  • TontonB le 22.10.2020 17:39 Report dénoncer ce commentaire

    Déjà ?? pourquoi cet empressement ?... cela ne fait que 4 ans et demi que ce scandale a éclaté ...

Les derniers commentaires

  • égalite devant l impots le 23.10.2020 09:22 Report dénoncer ce commentaire

    intraitables avec les petites gens très très laxistes avec les gros comme d habitude

  • et on y va pour le contrôle ... le 23.10.2020 08:09 Report dénoncer ce commentaire

    on a laissé maintenant assez de temps aux épargneurs d'impôts pour retirer leur argent et le mettre autrepart! ...

  • luis le 23.10.2020 04:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c,est pas vrai en cours de analise.propagande pour cacher la vérité.

  • Fouquier-Tinville le 22.10.2020 20:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Mr Mossack et Mr Fonseca n'ont pas à s'excuser de ce qu'ils ont fait pour leur pays.....

  • père Noël le 22.10.2020 20:20 Report dénoncer ce commentaire

    Il ne fait aucun doute qu'il n'y aura aucun scandale public au Luxembourg. L'administration recherche activement des couvertures, des tapis et du sent-bon air wick.