Au Luxembourg

27 février 2020 14:30; Act: 28.02.2020 09:33 Print

Les transports en commun seront gratuits dès samedi

LUXEMBOURG - Le ministre de la Mobilité, François Bausch, a annoncé ce jeudi que les transports publics seront gratuits dès samedi, avec une journée d'avance.

storybild

Ce sera déjà gratuit samedi! (photo: Editpress)

Sur ce sujet
Une faute?

«Vous avez votre billet? Quelqu’un a son billet? Non, personne?» Grimé en contrôleur de bus vintage, Serge Tonnar courait après Edsun dans un tram, lors de la présentation, jeudi, au Tramsschapp, de la gratuité des transports publics. Les deux chanteurs participeront à la fête organisée pour célébrer l’événement. La gratuité entre d’ailleurs en vigueur avec une petite journée d’avance, dès samedi. «Ce n’est pas tous les ans qu’on a un 29 février», a relevé François Bausch (Déi Gréng), vice-Premier ministre et ministre de la Mobilité, lors de la présentation.

Pour le ministre, la gratuité, une première mondiale pour un pays entier, «c’est un élément de justice sociale. Elle est financée par l’impôt. Ceux qui gagnent plus la paient pour ceux qui gagnent moins». Une étude avait récemment montré que la gratuité représentait une économie jusqu’à 400 euros par an. Pas négligeable pour les ménages à faibles revenus. Pour l’État, la facture s’élève à 41 millions d’euros par an, environ. La vente de billet ne représentait que 6% des coûts pour le train et 10% pour les bus.

Investissements massifs

«Ce n’est pas rien, c’est de l’argent, mais ce n’est rien par rapport à ce que nous investissons» pour améliorer le réseau, martèle François Bausch. «C’est la cerise sur le gâteau». La stratégie MoDu 2.0 vise à absorber l’explosion démographique du Luxembourg. La demande en transports doit augmenter de 20% d’ici 2025. Les investissements pour améliorer les réseaux ont explosé depuis 2013. Pour la période 2018-2027, ils doivent s’élever à 3,9 milliards d’euros, un chiffre record. Auxquels s’ajoutent des investissements dans la flotte de bus à zéro émissions de CO2, le tram qui se développe, l’A3 qui aura droit à une voie de covoiturage et pour les bus, les P&R…

«Nous voulons bouger les gens, pas les voitures», pointe le ministre, qui met en avant le taux de remplissage des automobiles: 1,2 passager par véhicule. «Nous avons 250 000 sièges vides dans les bouchons». Et ces sièges vides arrivent le plus souvent dans la capitale. «La plupart des problèmes de trafics se retrouvent en Ville», rappelle la bourgmestre DP, Lydie Polfer, qui rappelle au passage que son parti avait la gratuité au programme électoral de 2018.

Performances artistiques

«La capitale fait 2% de la surface du pays. Dont la moitié de verdure. Reste donc 1% du pays, où se concentrent 20% de la population et 40% des emplois». Du coup, la ville est congestionnée, travaux ou pas. Pour la capitale, la gratuité coûte 16 millions d’euros. En échange, «nous attendons une prise de conscience que, si on veut continuer à améliorer la qualité de vie, on doit changer quelque chose». Et cela passe donc par une stratégie multimodale des transports en commun, combinant bus, tram, train… Mais aussi la mobilité douce.

La présentation à la presse de jeudi était entrecoupée de performances artistiques, avec Edsun, Serge Tonnar et d’autres, comme un aperçu de la fête de samedi. En effet, une première mondiale pour le Luxembourg, ça se fête: «Il y aura des concerts toute la journée de samedi», se réjouit Serge Tonnar. «Dans les trains, les bus, les gares, le tram, aux arrêts… Jusque dans la soirée». Le tout sera couronné par des concerts et DJ sets en soirée au Tramsschapp, dès 18h. Edsun s’y produira à 20h15, Serge Tonnar à 21h, Tuys à 21h45…

La fête pour les familles, ce sera dimanche. Le programme complet est disponible sur le site de la mobilité. Et, pour l’occasion, les trams iront au-delà de leur terminus habituel de Luxexpo. Ils rouleront jusqu’au Tramsschapp, quelques dizaines de mètres plus loin. Histoire de pouvoir aller y faire la fête gratuitement.

Les explications de François Bausch et Lydie Polfer.

(Jérome Wiss/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Xavier le 27.02.2020 18:08 Report dénoncer ce commentaire

    Le Coronavirus pourra lui aussi voyager sans tickets avec toutes ces manifestations grand public...

  • Dannn le 27.02.2020 18:28 Report dénoncer ce commentaire

    Mon dieu, je viens d'écouter l'interview des deux protagonistes, le premier nous dit qu'il a "réussi son coup" parce qu'il a réussi à déclencher un débat auprès de la population, et la seconde nous explique que les gens vont gagner du temps parce qu'ils ne devront plus acheter leur ticket en cherchant leur monnaie... ahurissant!!!

  • Non-event le 27.02.2020 16:01 Report dénoncer ce commentaire

    Et bien dites donc, on nous annonçait la venue de la presse internationale pour cette grande première mondiale, et je n'ai vu là qu'une petite dizaine de journalistes locaux. Quant à la cession des questions adressées à Mme Polfer et à Monsieur Bausch, celle-ci non plus, semble-t-il, ne semblait pas plus passionner les foules avec deux petites questions émanant d'un seul journaliste, lui aussi, local. Une présentation "à la luxembourgeoise" classique et pour laquelle il ne manquait finalement que les saucisses sur le grill et quelques pintes de bières.

Les derniers commentaires

  • Aline le 28.02.2020 21:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je continuerai d'utiliser la voiture pour aller travailler, bien plus pratique! Même si on me payait je ne prendrais plus les transports en commun...

  • Ecolo le 28.02.2020 10:27 Report dénoncer ce commentaire

    La seconde étape sera le covoiturage gratuit! Seul les voitures immatriculées au Gdl avec 3 personnes à bord pourront circuler sur les autoroutes et pénétrer en ville. Cela obligera les conducteurs luxembourgeois à charger la première personne trouvé au bord de la route ou à un arrét de bus , pour pouvoir continuer à circuler en voiture individuelle.

  • Béret bleu le 27.02.2020 21:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @Leon, et comment qu'on l'attend dans les transports, qu'il vienne un peu voir comment le bétail humain est "transporté gratuitement" genre 1h30 d' ettelbruck à kirchberg , c'est normal ça ?

  • Béret bleu le 27.02.2020 21:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et voilà qu'il se tape sur le ventre et fier comme un coq, les verts luxembourgeois et leurs effets d'annonce, gratuit dans tout le pays lol, un pays de quelle superficie déjà ?

  • moi le 27.02.2020 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les personnes négatifs Jamais contents, allez ailleurs