Satellite luxembourgeois

13 juillet 2020 17:48; Act: 14.07.2020 18:39 Print

LUXEOSys coûtera 139 millions de plus à l'État

LUXEMBOURG - Le ministre de la Défense François Bausch a présenté, lundi, l’historique et l’évolution future du projet de satellite militaire «LUXEOSys».

storybild

Le ministre de la Défense François Bausch a tenté d'expliquer, ce lundi 13 juillet 2020, pourquoi le projet de satellite LUXEOSys coûtera finalement 139 millions de plus au Luxembourg.

Sur ce sujet
Une faute?

Grâce au nouveau satellite LUXEOSys, en orbite à 450 km de la Terre d'ici 2023, le Luxembourg aura la possibilité, pendant dix ans, de prendre des images à très haute résolution. Zoomer sur des images de 50 cm de résolution sera ainsi possible à partir d'un carré de 10 km sur 10 km. «Ce projet cadre dans notre effort de défense», a rappelé Geoffroy Beaudot, chef du département Espace au niveau de la direction de la Défense. «Grâce à ce système, on pourra mettre des images à disposition de nos partenaires institutionnels (OTAN, Europe, ONU,...) et des pays alliés. L'imagerie satellitaire n'est pas quelque chose de nouveau, mais l'exclusivité du Luxembourg, ce sera de disposer d'un système gouvernemental qui n'est pas militaire et qui n'est pas non plus commercial. On se situera entre les deux. C'est quelque chose d'unique qui n'existe pas ailleurs dans le monde».

Ce satellite militaire aurait dû, selon un premier projet de loi déposé en 2018, coûter un peu moins de 170 millions d’euros à l’État luxembourgeois. Plusieurs dépenses liées à l’exploitation et à la maintenance du système n’ayant pas été prises en compte lors du budget initial, il en coûtera finalement plus de 308 millions d’euros. Soit près de 139 millions supplémentaires, selon les estimations les plus pessimistes. Un nouveau projet de loi autorisant des dépenses pouvant monter jusqu’à 350 millions d’euros a donc été présenté en mars 2020, et le ministre de la Défense François Bausch s’en est expliqué, ce lundi 13 juillet. D'abord aux députés et ensuite à la presse.

«Le projet LUXEOSys a été mal ficelé au départ»

«Des nouveaux coûts n'avaient pas été prévus lors du projet initial», a reconnu Geoffroy Beaudot. «Au niveau de l'exploitation des centres qui vont gérer les données du système, par exemple, on pensait également tout centraliser à Diekirch, mais ce n'était pas possible. On a donc dû séparer les différents sites et trouver de nouvelles ressources pour pouvoir héberger le cœur du système et tout ceci représente un coût supplémentaire. Alors que l'on comptait à la base sur l'armée, on a également dû trouver des partenaires industriels pour supporter le système. Externaliser l'exploitation du système, c'est un coût en plus».

«Je n'ai pas découvert un cadavre dans un placard», nous a précisé le ministre de la Défense François Bausch qui, pour rappel, n'était pas à la manœuvre au début du projet. «La finalité de ce projet est très bien, mais il était mal ficelé, car trop de choses ont été oubliées ou sous-estimées. Au cours des six derniers mois, on a voulu faire toute la transparence sur ce projet pour aboutir à un budget qui tient vraiment la route. Le projet est bon, mais c'est vraiment malheureux qu'on ait confondu vitesse et précipitation lors de la dernière législature. Si on avait attendu un an ou deux par le lancer, on aurait pu éviter toutes les polémiques». Etienne Schneider, ancien ministre de la Défense appréciera. À terme, l'exploitation du satellite devrait également permettre de créer au moins 50 emplois.

(Frédéric Lambert/L’essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Rigoberta Menchu le 13.07.2020 20:14 Report dénoncer ce commentaire

    Un pays avec une mini-armée qui achète un satellite militaire, c'est comme si le Vatican achetait un avion ravitailleur ou Monaco un portavions. En parlant de ces dépenses, 300 millions en plus pour le transporteur militire A-400M et 200 millions pour les avions ravitailleurs opérés par la Force aérienne des Pays Bas. Mais arretez de dépenser, on a marre de payer des impôts pour ces machins inutiles.

  • Le Rital le 13.07.2020 20:51 Report dénoncer ce commentaire

    Le double du budget initialement prévu pour le même projet...et tout va bien ? Dans toute autre entreprise la direction serait viré immédiatement. Mais ici il suffit faire payer un peu plus les contribuables...ou donner la faute au gouvernement précédent. Merci

  • veritis le 13.07.2020 21:00 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est pas le même qui s'occupe de l'écologie ? on doit pas avoir le même sens des priorités lui et moi concernant l'écologie. 139 millions de plus pour ce truc inutile mais une cns qui ne veut plus rien payer pour des patients fragiles, à risques et ou malades du covid.... merveilleux....

Les derniers commentaires

  • Unicorn le 14.07.2020 22:16 Report dénoncer ce commentaire

    Et dire que ce ministre a passé toute sa carrière au Parlement à construire son image sur la critique des dépassements de budget des travaux publics. La sous-estimation est toujours volontaire pour faire passer un projet coûteux et impopulaire à travers les procédures du projet de loi. Il a eu la même expérience en tant que député avec le projet CITA, cette surveillance vidéo des autoroutes qui ne sert à rien, et ces investissements sont décidées au niveau du conseil de gouvernement dont il a toujours fait partie, on doit présumer qu'il savait...

  • Question importante le 14.07.2020 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut un service de dépannage spatial, dès fois que !

  • Question importante le 14.07.2020 19:14 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comment faire lorsqu'il va avoir besoin d'entretien ? et si il tombe en panne ? vous appelez l' acl de l'espace ?

  • Thierry le 14.07.2020 11:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est tout à fait ça, espionnage pour la CNS qui pourra surveiller si le malade n'est pas dans son jardin ou sur son devant de porte alors qu'il a sortie interdite :-)))

  • Francky le 14.07.2020 11:31 Report dénoncer ce commentaire

    pourquoi en avoir un, alors qu'avec le double du budget, on peut en avoir 2