Stéphane Bern

10 janvier 2020 08:00; Act: 10.01.2020 09:39 Print

«Meghan accepte les robes, mais pas la contrepartie»

LUXEMBOURG/LONDRES - Grand connaisseur des familles royales, le Luxembourgo-Français Stéphane Bern revient pour «L'essentiel» sur le retrait d'Harry et Meghan.

storybild

Stéphane Bern «comprend» la décision de Harry et Meghan, mais pas «la méthode».

Sur ce sujet
Une faute?

L'essentiel: Pourquoi Harry et Meghan ont décidé de s'éloigner de la famille royale britannique?

Stéphane Bern: Il paraît évident qu'Harry souhaite protéger Meghan de la presse britannique, qui a fini par la détester. Au Royaume-Uni, c'est «on lèche, on lâche, on lynche», et nous sommes dans la troisième phase concernant Meghan. Elle ne veut plus de cela, et elle a visiblement beaucoup d'influence sur son mari...

Meghan est donc à l'origine de cette décision...

Il paraît évident qu'elle est à la manœuvre. Cette décision est à l'image de cette génération qui ne veut que des droits, mais pas les devoirs qui vont avec. Quand vous épousez le prince Harry, vous acceptez également de partager la vie de 66 millions de personnes qui vont vouloir savoir comment vous vous habillez le matin. Visiblement, cela ne lui convient pas. Meghan a accepté les robes et les bijoux lors du mariage, mais pas la contrepartie...

Peut-on faire un parallèle avec la princesse Diana en son temps?

Diana n'a jamais demandé à sortir du rang. Elle était épouvantée par les contraintes de son statut, mais elle n'a jamais dit «j'arrête». Après, il y a eu les problèmes de couple, mais à aucun moment elle n'a renoncé...

Que signifie cette renonciation?

En réalité, Harry et Meghan ont pris la décision de sortir du «noyau dur». Mais ils n'ont jamais été dedans! Harry n'est que sixième dans l'ordre de succession. Autant dire que ses possibilités d'accéder au trône sont quasi nulles. C'est toute la difficulté des frères cadets dans une famille royale. Où peut-il se positionner? Je comprends qu'il souhaite faire autre chose...

«Le Grand-Duc a conseillé aux frères et sœur de Guillaume de travailler pour gagner leur vie»

La méthode employée pose question...

En effet, le scandale, c'est qu'ils n'ont prévenu personne avant d'envoyer un simple communiqué. Ils l'ont fait sans rien demander à la Reine, ce qui est choquant.

De quoi sera fait leur avenir?

Déjà, il est important de préciser qu'Harry n'a pas renié son père ou sa grand-mère la Reine Elizabeth II. Lui et Meghan seront toujours présents lors des cérémonies. Mais ils le seront moins pour la Couronne. Déjà en 2019, ils n'ont rempli qu'une centaine d'obligations. C'est eux qui ont le moins travaillé.

Être prince, c'est un métier en somme...

Un vrai métier! J'en ai souvent parlé avec le Grand-Duc Henri et la Grande-Duchesse Maria Teresa. En dehors du Grand-Duc héritier Guillaume, ils ont conseillé à tous leurs enfants de travailler pour gagner leur vie. C'est ce qu'Harry devra faire.

Mais dans quel domaine?

C'est toute la question. Que va-t-il faire? Il est difficilement employable. Il ne pourra jamais s’exonérer d'être le fils de Charles et le petit-fils de la Reine. Mais je pense qu'on va lui trouver une activité... Quant à Meghan, peut-être qu'elle va redevenir actrice. Il paraît que ça lui manque...

(Thomas Holzer/L'essentiel)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • avenir le 10.01.2020 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vu les photographies disparues, la reine le savait. Donc, le seul dindon, c'est la presse qui est maintenant furieuse. Pour le reste du monde, c'est plutôt normal que Harry et Meghan veulent gagner et gérer leur vie comme bon leur semble. Les contribuables devraient être plutôt ravis.

  • JOh le 10.01.2020 09:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ont parle trop de gens pareils. Qu'ils fassent leurs vie. Qu'ont s'occupe de ceux qui meurt de faim et de guerre. Ceux là, ont ma pitié et symphatie.

  • catherine le 10.01.2020 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Harry a vue sa mère plonger dans une dépression et pourrir a cause du traitement qu'elle à reçu de la presse britannique. c'est une réaction très humaine de sa part de vouloir en protéger sa famille et surtout la deuxième femme la plus importante de sa vie. Ni lui ni ses fils ne deviendront roi un jour donc pourquoi vivre cette vie de dépression et de critiques s'ils peuvent trouver leur bonheur ailleurs ...

Les derniers commentaires

  • pralin le 11.01.2020 16:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il est heureux? Il est soumis plutôt, c'est madame qui voulait avoir un titre , l'argent et se montrer à la presse, par contre elle n'aime pas être critiqué , c'est une manipulatrice

  • pralin le 11.01.2020 16:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Linda je suis d'accord avec vous et qu'ils payent leur sécurité à leur frais , pas les contribuables, Megan c'est une arriviste et Harry est soumis, autrement elle le quitte c'est lui qui est amoureux, jalouse de ne pas être là chou chou de la Famille Royale, car elle aimerait être la seule adoré

  • fabio le 11.01.2020 15:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Virginie jte kiffe. Mais qui est donc Bern???

  • exptalulu le 11.01.2020 15:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bern le donneur de leçon

  • sycloux le 11.01.2020 15:12 Report dénoncer ce commentaire

    Le roi c'est moi on le prend mddrrrrrrrrrrrrrr