Député et bourgmestre belge

26 octobre 2020 17:04; Act: 27.10.2020 11:33 Print

«Réunir les deux Luxembourg? J'en rêve!»

ATTERT - Le député belge Josy Arens travaille au rapprochement de son parti, le cdH, et de son homologue luxembourgeois, le CSV. Il rêve aussi de réunir les deux Luxembourg.

storybild

Josy Arens, bourgmestre d'Attert depuis 1995, et par ailleurs député belge depuis la même époque.

Sur ce sujet
Une faute?

Il ne s'en est jamais caché et il l'affirme une nouvelle fois dans les journaux du Groupe Sud Presse. Député fédéral belge et bourgmestre de la commune frontalière d'Attert, Josy Arens a repété, ce dimanche, «qu'il rêvait la nuit d'une réunification des deux Luxembourg». Comprenez par là, un retour sous le même drapeau de la province belge de Luxembourg et du Grand-Duché de Luxembourg.

Et l'homme politique de 68 ans d'ajouter: «Notre avenir en province de Luxembourg s’inscrit avec le Luxembourg. Nous devons avancer main dans la main». Et Josy Arens de revenir sur son histoire personnelle. «Lorsque j’ai commencé à aller à l’école», se souvient celui qui est né en 1952, «dans la commune d’Attert il n’y avait pas un mot de français. Nous avons dans le pays d’Arlon une culture très proche de celle du Grand-Duché».

Les partis CSV et cdH se rapprochent

De Martelange à Athus, tout le long de la frontière belgo-luxembourgeoise, le patois du pays d'Arlon, l'Arelerplatt, se rapproche en effet beaucoup de la langue luxembourgeoise parlée au Grand-Duché, mais il est de moins en moins parlé par les nouvelles générations. Et Josy Arens de souligner de manière assez surréaliste: «Je parle mieux le luxembourgeois que le flamand, même si en tant que parlementaire belge, je fais des efforts en néerlandais».

À coté de ces quelques anecdotes croustillantes, les journaux du Groupe Sud Presse nous apprennent également que le parti luxembourgeois CSV et le parti belge cdH se sont rencontrés le jeudi 22 octobre pour «davantage de collaboration entre les deux régions». «Certains essayent de nous diviser», reconnaît Josy Arens, comme une députée de la province de Hainaut de son propre parti Catherine Fonck, «mais nous souhaitons travailler, dans le contexte actuel, sur la solidarité» entre les deux pays.

(fl/L'essentiel )

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Luxstory le 26.10.2020 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est beau de rêver lol

  • Why Not? le 26.10.2020 17:49 Report dénoncer ce commentaire

    doucement, doucement.. on a déjà nos problèmes ici

  • Pascale Delbruyère le 26.10.2020 19:12 Report dénoncer ce commentaire

    je pense qu'on est nombreux à partager ce rêve ;)

Les derniers commentaires

  • luxo le 28.10.2020 16:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Certains n’ont pas compris. Il ne s’agit pas d’agrandir notre pays, mais de le supprimer pour devenir une province Belge.

  • luxo le 28.10.2020 13:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Laissons les luxembourgeois choisir, s’ils souhaitent devenir un département Français, un land Allemand ou une province Belge .

  • norbert le 28.10.2020 12:38 Report dénoncer ce commentaire

    Vous avez bien raison Monsieur le Député , bien des Belges Luxembourgeois souhaitent cette réunion des deux Luxembourg , mais ils sont encore trop discrets

  • luxo le 27.10.2020 15:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Si la province voisine s’agrandissait avec le GDL, elle ne serait plus oubliée par l’autre partie de la Belgique et nous pourrions profiter d’une baisse de l’immobilier de la fin du tourisme à la pompe et d’une harmonisation des salaires des fonctionnaires.

    • Résident le 28.10.2020 13:22 Report dénoncer ce commentaire

      Apprenez le luxembourgeois d'abord.

  • luxo le 27.10.2020 15:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Cette réunification permettrait de réduire significativement notre niveau de vie et augmenter ceux de la province de Luxembourg. Et si on met fin aux monarchies Belges et Luxembourgeoise se sera un progrès pour la démocratie des deux régions.