Au Luxembourg

12 février 2020 08:00; Act: 12.02.2020 09:43 Print

Un nouvel outil pour géolocaliser les victimes

LUXEMBOURG - La technologie «Advanced mobile localisation» pourrait arriver cette année dans le pays. Elle permet de localiser une victime sur simple appel, sans Internet.

storybild

Plus besoin de télécharger une application ou d'être connecté à Internet, la victime pourra être localisée grâce à son simple appel au 112 via son smartphone. (photo: Editpress/François Aussems)

Sur ce sujet
Une faute?

Le progrès technologique, au service des opérations de secours, devrait connaître un nouveau tournant au Luxembourg, ces prochains mois. Le service de «localisation mobile avancée» (Advanced Mobile Localisation, AML), lancé en 2014 au Royaume-Uni et déjà déployé dans 15 pays dont la Belgique, la Nouvelle-Zélande ou les Émirats arabes unis, est en cours d'adaptation au Grand-Duché pour être disponible «en courant d'année 2020», selon le Corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS).

Concrètement, l'AML vient compléter le panel d'outils de géolocalisation existant, mais le renforce surtout. Plus besoin de télécharger une application ou d'être connecté à Internet, la victime pourra être localisée grâce à son simple appel au 112 via son smartphone. «Une localisation plus rapide mais aussi plus précise», indiquent déjà les secours au Luxembourg. L'expérience à l'étranger indique que l'AML permet de localiser la ou les victimes dans un secteur de 50 à 100 mètres.

«Des tests techniques sont en cours»

La mise en place de cette technologie au Grand-Duché nécessite d'adapter la loi et d'être compatible sur le plan technique. Fin janvier, le Conseil de gouvernement a déjà approuvé la modification de la loi de 2005 sur les données à caractère personnel et validé la localisation en matière de communication d'urgence. «Des tests techniques sont en cours au CSU 112», complète le CGDIS.

L’AML recourt aux meilleures données de localisation disponibles à l'heure actuelle, GPS, connexion cellulaire, connexion wi-fi... et s'adapte aux smartphones IOS et Androïd, soit «80% des smartphones au Luxembourg», justifient encore les services de secours. Pour rappel, en 2019, le 112 a traité en moyenne 869 appels par jour pour une intervention toutes les 9 minutes. Malaise, incendie, accident, en ville comme en forêt, «la localisation de l'incident est une des informations les plus importantes, or, elle est dans certains cas difficiles et peut prendre un temps considérable».

(L'essentiel/Nicolas Chauty)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • 1ère Ministre de la santé le 12.02.2020 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excelente initiative ! Bravo, il faut absolument innover !

  • ITA le 12.02.2020 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne et mauvaise idée : bonne idée dans le cadre médical de sauver les vies, mais mauvaise car pourraît être utilisé par des gens tordus et autre hackers pour rentrer dans la vie privée des gens

  • Unicorn le 12.02.2020 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Souvent, des inventions scientifiques militaires trouvent une application plus utile dans le civil. Ainsi Internet a été conçu à l'origine pour assurer une communication entre ordinateurs même en cas de destruction d'un serveur militaire central. La géolocalisation trouve sans doute son origine dans l'attentat du 11/9, et la stratégie militaire de localiser les terroristes à travers leurs gsm, afin de les cibler par des drones. Comme quoi une technologie peut servir pour sauver une vie et pour en éliminer, pour le meilleur et pour le pire.

Les derniers commentaires

  • Quidam le 12.02.2020 19:45 Report dénoncer ce commentaire

    Comment garantir que ces équipements soient utilisés uniquement par les services d'urgence et pas par des particuliers et uniquement en cas d'appel de détresse ?

  • 1ère Ministre de la santé le 12.02.2020 11:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Excelente initiative ! Bravo, il faut absolument innover !

  • ITA le 12.02.2020 09:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bonne et mauvaise idée : bonne idée dans le cadre médical de sauver les vies, mais mauvaise car pourraît être utilisé par des gens tordus et autre hackers pour rentrer dans la vie privée des gens

    • à un moment faut arrêter le délire le 12.02.2020 12:52 Report dénoncer ce commentaire

      Nan mais sérieusement, si vous n'avez rien à vous reprocher, je vois pas en quoi l'état ou des pirates informatiques ont un intérêt de savoir que vous étiez chez vous ou à Disneyland ce weekend.... cela devient RIDICULE cette histoire de vie privée, surtout que je parie que vous avez un compte Facebook ou instagram ou autre....

    • @ITA - on arrête le progrès... le 12.02.2020 12:54 Report dénoncer ce commentaire

      Tonton Google et tonton Apple savent déjà tout de vous.... même lorsque vous coulez un bronze.... si vous voulez pas être géolocalisé, évitez tout appareil électr(on)ique.... et revenu au morse et à la carte routière....

  • Unicorn le 12.02.2020 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Souvent, des inventions scientifiques militaires trouvent une application plus utile dans le civil. Ainsi Internet a été conçu à l'origine pour assurer une communication entre ordinateurs même en cas de destruction d'un serveur militaire central. La géolocalisation trouve sans doute son origine dans l'attentat du 11/9, et la stratégie militaire de localiser les terroristes à travers leurs gsm, afin de les cibler par des drones. Comme quoi une technologie peut servir pour sauver une vie et pour en éliminer, pour le meilleur et pour le pire.