Tempête Gloria

22 janvier 2020 10:56; Act: 22.01.2020 11:33 Print

Arrosés par une vague au 4e étage d'un immeuble

La tempête Gloria a balayé l'Espagne en faisant quatre morts dans le pays. Les îles Baléares ont notamment été frappées de plein fouet, avec une houle gigantesque.

Sur ce sujet
Une faute?

À Portocolom, sur l'île de Majorque, des vagues dépassant les 15 mètres ont été filmées sur le littoral. Elles ont atteint le 4e étage d'un immeuble sur le balcon duquel des jeunes gens filmaient le spectacle. La mer était déchaînée, portée par des rafales pouvant atteindre 115 km/h. Les habitations du front de mer ont ainsi été durement touchées. En Catalogne aussi, le littoral a été frappé durement.

La tempête «Gloria» a touché mardi les Pyrénées-Orientales, en France, avec de forts risques d'avalanches et d'inondations dans les prochaines heures, essentiellement dans le massif du Canigou, la «montagne sacrée» des Catalans. Autre inquiétude: les pluies qui vont redoubler d'intensité la nuit et mercredi matin, conjuguées à la fonte de la neige fraîchement tombée et à un vent marin qui gêne l'écoulement des cours d'eau.

D'ici mercredi midi, sont à nouveaux attendus 40 à 60 mm sur une petite partie ouest du département (Cerdagne/Capcir), 100/150 mm sur une grande moitié est, et localement 200 mm sur les contrefort orientaux. Cela portera les quantités de précipitations jusqu'à mercredi après-midi, à 250/300 mm sur la côte entre Argelès et Cerbère.

Une énorme vague détruit des balcons à Tenerife, en novembre 2018

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Nostro le 22.01.2020 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N‘ayez crainte cher ami. On va tous vite mourir dans le casino climatique. D‘abord la nature, puis les pauvres et ensuite les riches. La glace de mer en arctique aura disparu dans 3-4 ans puis la temperature montera tres tres vite. Regardez vous meme sur : polarportal.dk Sea Ice and Icebergs Volume

  • Vert de vert le 22.01.2020 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il paraît qu'il y a sur une plage en Nouvelle-Zélande des échantillons des cailloux bougés lors d'une des extinction précédente. Ils ont la taille d'une petite maison.

  • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 22.01.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec les années qui passent de plus en plus de dégâts du changement climatique et du réchauffage aussi (les deux) vont coûter des dizaines et centaines de milliards. Pour les pays riches ça ira mais pour les pays pauvres ???

Les derniers commentaires

  • Vert de vert le 22.01.2020 19:08 Report dénoncer ce commentaire

    Il paraît qu'il y a sur une plage en Nouvelle-Zélande des échantillons des cailloux bougés lors d'une des extinction précédente. Ils ont la taille d'une petite maison.

  • Nostro le 22.01.2020 13:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N‘ayez crainte cher ami. On va tous vite mourir dans le casino climatique. D‘abord la nature, puis les pauvres et ensuite les riches. La glace de mer en arctique aura disparu dans 3-4 ans puis la temperature montera tres tres vite. Regardez vous meme sur : polarportal.dk Sea Ice and Icebergs Volume

    • Jengi le 22.01.2020 18:14 Report dénoncer ce commentaire

      Avec ces mots, vous devez avoir déjà commandé le corbillard. Moi - non.

  • Le Belge d'URSS/Russie, une fois le 22.01.2020 12:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Avec les années qui passent de plus en plus de dégâts du changement climatique et du réchauffage aussi (les deux) vont coûter des dizaines et centaines de milliards. Pour les pays riches ça ira mais pour les pays pauvres ???