Covid-19 à Ibiza

03 août 2020 12:36; Act: 03.08.2020 13:03 Print

«En boîte, comment fait-​​on pour draguer?»

Bien que quelques clubs d’Ibiza ont ouvert leurs portes, la distanciation sociale empêche toute fête digne de ce nom. L’île des Baléares n’est plus la même cet été.

Sur ce sujet
Une faute?

Privé de ses 6 000 fêtards et de ses nuits blanches, le club Hï Ibiza n'est plus qu'un immense hangar sombre et silencieux. L'île espagnole, qui accueille habituellement les DJ les plus célèbres, ne peut pas danser cet été à cause de la pandémie. Les autorités régionales des Baléares ont seulement autorisé l'ouverture des petites discothèques d'une capacité de 300 personnes maximum. Mais seulement pour boire un verre et sans le droit de laisser les clients danser sur la piste.

L’île craint également que la décision de la Grande-Bretagne de mettre en quarantaine tous les arrivants d'Espagne ne porte un coup de grâce à sa saison touristique.

Des marques pour danser

Les immenses boîtes de nuit, qui font la réputation d'Ibiza, doivent donc faire une croix sur leur saison. Mais ces règles ne sont pas contestées par le secteur qui pense de toute façon que les normes de distanciation sociale destinées à lutter contre la pandémie empêchent toute fête digne de ce nom.

«Quand on crie, la salive peut aller jusqu'à deux mètres. Qui va garder ses distances dans une discothèque?», lance José Luis Benitez, gérant de l'association Ocio de Ibiza qui représente le secteur de la nuit sur l'île. À Majorque, la plus grande île des Baléares, une association de professionnels du secteur a pensé «mettre des marques au sol, où les gens devraient rester pour danser. Mais comment vous faites si une personne vous plait?», ironise-t-il.

Peur de salir la marque Ibiza

L'impact économique est sans précédent pour un secteur représentant «plus de 35% du PIB de l'île» et générant plusieurs centaines de millions d'euros par an selon M. Benitez. Mais les patrons de discothèques sont résignés car ils préfèrent éviter tout risque.

«Il faut que je sois responsable», souligne Yann Pissenem, copropriétaire français du Hï Ibiza, l'un des plus grands clubs de l'île, qui reconnaît que si les discothèques étaient ouvertes, elles risqueraient de «créer des clusters partout» et «tuer tout le reste». «Tu peux tenter maintenant d'ouvrir pour te faire un peu d'argent», abonde José Luis Benitez en évoquant les rares clubs qui ont bravé l'interdiction. «Mais ça va t'obliger à tout fermer, à avoir des problèmes». Selon lui, s'il y a un foyer de contamination, l'an prochain, la marque Ibiza sera salie «à cause de ces nombreuses contagions».

Ce coup d'arrêt au monde de la nuit est palpable partout sur l'île. Sur les plages, les vendeurs ambulants d'entrées de boîtes de nuit ont laissé la place aux marchands de glace et de boissons à la clientèle plus familiale, tandis qu'au bord des routes, les grands panneaux publicitaires, posés avant la pandémie, annoncent encore des soirées avec des DJ mondialement connus.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • coms le 03.08.2020 13:52 Report dénoncer ce commentaire

    bonne question, comment faire pour faire des rencontres maintenant??

  • domi le 03.08.2020 21:43 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On ne drague plus. On fiche la paix aux autres et on évite le sida en plus du corona

  • Palamunitan le 03.08.2020 19:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @ coms: Cà s'appelle "télétravail"

Les derniers commentaires

  • le canard enchaîné le 04.08.2020 20:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on fait vœu de chasteté à Ibiza

  • Ben-J le 04.08.2020 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    On danse?

  • GrosBeauf le 04.08.2020 14:54 Report dénoncer ce commentaire

    Ah ces jeunes hein. Pensent qu'à ça. Nous à l'époque on était sérieux. Même si on a tous eu 3 enfants à moins 30 ans, et mal élevés. On avait pas besoin d'Ibiza ou je sais pas quoi. On allait au bal et on se servait. Les femmes avaient pas trop leur mot à dire mais quand même ! C'est pas parce qu'on a tous divorcé qu'on est pas des exemples !

  • NoSmarty le 04.08.2020 12:26 Report dénoncer ce commentaire

    Draguer en boîte ? Mais non, la génération "tête baissée" drague de façon digitale et croit que cela peut donner quoi que ce soit :-)

  • Unicorn le 04.08.2020 11:03 Report dénoncer ce commentaire

    En fait, c'est le moment rêvé pour visiter les lieux et apprécier toute la beauté de l'île et de ses occupants sans avoir a subir le bruit et le désordre généré par tous ces fêtards insupportables.