En Allemagne

16 janvier 2020 07:08; Act: 16.01.2020 09:40 Print

Il harcèle une hôtesse de l'air jusqu'à la mort

Obsédé par une ex-collègue de 23 ans, un trentenaire s'est introduit chez elle et lui a planté un couteau dans la gorge, samedi, à Hanovre.

Sur ce sujet
Une faute?

Le corps d'une femme de 23 ans a été retrouvé samedi soir à Hanovre (nord). C'est la propriétaire de l'appartement qui a découvert Sophie, inanimée au sol: elle avait été poignardée. Selon les autorités citées par Bild, l'agresseur de la jeune hôtesse de l'air s'est rendu dimanche, à la police de Dessau (est). Patrick, âgé de 34 ans, est un ancien collègue de la victime.

La famille de Sophie connaissait le trentenaire. Elle l'avait même accueilli une fois chez elle. La mère de la victime explique que la jeune femme avait rencontré l'individu lorsqu'elle travaillait à temps partiel dans un magasin de vêtements. «Il est tombé amoureux de Sophie, mais elle le considérait comme un bon copain. Elle le trouvait trop âgé pour être son partenaire», témoigne Christina.

Il la suit jusqu'à Barcelone

Après avoir suivi une formation d'agente de voyages, Sophie est partie vivre six mois à Barcelone. Son ex-collègue l'a suivie et l'a surprise dans la ville catalane. La jeune femme lui a répété, encore et encore, qu'ils ne formeraient jamais un couple, mais le trentenaire n'a rien voulu entendre. Patrick a continué de la harceler, jusqu'à cette tragique journée de samedi.

Ce jour-là, l'homme s'est introduit chez Sophie par le balcon et lui aurait enfoncé un couteau dans la gorge. Pour l'heure, le mobile reste flou et Patrick a été entendu une première fois par un juge lundi. L'année dernière, la victime travaillait pour Thomas Cook, mais le voyagiste a fait faillite. Elle devait commencer un nouveau job d'hôtesse de l'air chez Austrian Airlines, en février.

(L'essentiel/fss/joc)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • important le 16.01.2020 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chaque jour le harcèlement moral fait du mal tout comme le harcèlement sexuel . Il faut dénoncer à la haute hiérarchie. pendant des mois et mois j ai dû supporté le harcèlement moral la violence psychologique faite par certaines dont certaines avaient déjà eu des avertissements pour violence . Pourquoi les mobbeurs ou méchantes personnes ont ils ce pouvoir ? Pourquoi les victimes doivent fuir .

  • Paixxxxx le 16.01.2020 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle violence :/ … tout coeur pour la famille

Les derniers commentaires

  • Paixxxxx le 16.01.2020 08:45 Report dénoncer ce commentaire

    Quelle violence :/ … tout coeur pour la famille

  • important le 16.01.2020 08:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chaque jour le harcèlement moral fait du mal tout comme le harcèlement sexuel . Il faut dénoncer à la haute hiérarchie. pendant des mois et mois j ai dû supporté le harcèlement moral la violence psychologique faite par certaines dont certaines avaient déjà eu des avertissements pour violence . Pourquoi les mobbeurs ou méchantes personnes ont ils ce pouvoir ? Pourquoi les victimes doivent fuir .