Incident diplomatique

04 août 2020 15:31; Act: 04.08.2020 16:39 Print

Le Belarus dénonce «un massacre» prévu à Minsk

Des hommes soupçonnés d'être proches du Kremlin et de vouloir organiser un massacre au Belarus ont été arrêtés par les autorités de ce pays.

storybild

Les relations entre la Russie de Poutine et le Belarus de Loukachenko se sont tendues, ces derniers mois. (photo: AFP/Maxim Shipenkov)

Sur ce sujet
Une faute?

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a dénoncé mardi une tentative d'organiser «un massacre» à Minsk, à l'approche de la présidentielle, dimanche, après l'arrestation de combattants réputés proches du Kremlin. «La tentative d'organiser un massacre dans le centre de Minsk est évidente», a-t-il affirmé lors de son discours à la nation, accusant la Russie de mensonge au sujet des personnes arrêtées. Moscou a indiqué après l'arrestation au Belarus de ces 33 hommes, membres du groupe militaire privé Wagner selon Minsk, qu'ils étaient en transit pour rejoindre d'autres destinations.

Cette organisation opaque est accusée de longue date d'envoyer des mercenaires combattre dans des zones où la Russie ne souhaite pas intervenir officiellement. «C'est des mensonges: sur Istanbul, sur le Venezuela, l'Afrique et la Libye. Ces gens ont avoué, ils ont été envoyés spécialement au Belarus», a lâché le président Loukachenko. Il a affirmé qu'une autre unité avait été envoyée dans le sud du pays: «On doit la pourchasser dans les forêts et l'attraper». L'arrestation de ces suspects a encore accru les tensions avec la Russie, pourtant le plus proche allié historique du Belarus.

M. Loukachenko, 65 ans dont 26 au pouvoir, est confronté à une mobilisation sans précédent des partisans de l'opposition, derrière une candidate surprise, Svetlana Tikhanovskaïa, une prof d'anglais de 37 ans qui a pris la place de son mari, Sergueï, dans la course à la présidence, après l'arrestation de ce dernier en mai. Les autorités accusent désormais son mari d'avoir comploté avec le groupe Wagner pour orchestrer des émeutes à l'occasion de la présidentielle. Dans son discours, M. Loukachenko a aussi qualifié de «pauvres nanas» Svetlana Tikhanovskaïa et ses deux alliées. «Elles ne comprennent rien de ce qu'elles disent, de ce qu'elles font. On ne dirige pas un pays en sortant de nulle part».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • MMMM.. le 04.08.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le Kremlin et Minsk c'est pourtant un seul pouvoir, le Kremlin n'a rien a gagner. Ne s'ait il pas de Russes qui sont opposes au Kremlin et qui oeuvrent pour des services etrangers?

  • Keulen le 04.08.2020 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on les laisse faire la guéguerre entre eux en fermant bien les frontières de l'Europe pour être sûr que ça ne déborde pas chez nous et tout ira bien!

  • Caroline de Valmont le 06.08.2020 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde interfere dans les autres pays, c'est bien connu. Il se peut très bien que le Kremlin ait sa main dans les affaires de Minsk, tout comme la Maison Blanche ou d'autres. Cependant j'ai des doutes que les personnes arrêtées fassent partie de "Cette organisation opaque est accusée de longue date d'envoyer des mercenaires combattre dans des zones où la Russie ne souhaite pas intervenir officiellement" Si on fait partie d'une telle organisation on ne porte pas d'uniformes d'un pays. Or ces personne arrêtées à Minsk portaient l'uniforme russe! Y a quelque chose qui cloche!!

Les derniers commentaires

  • Caroline de Valmont le 06.08.2020 13:06 Report dénoncer ce commentaire

    Tout le monde interfere dans les autres pays, c'est bien connu. Il se peut très bien que le Kremlin ait sa main dans les affaires de Minsk, tout comme la Maison Blanche ou d'autres. Cependant j'ai des doutes que les personnes arrêtées fassent partie de "Cette organisation opaque est accusée de longue date d'envoyer des mercenaires combattre dans des zones où la Russie ne souhaite pas intervenir officiellement" Si on fait partie d'une telle organisation on ne porte pas d'uniformes d'un pays. Or ces personne arrêtées à Minsk portaient l'uniforme russe! Y a quelque chose qui cloche!!

  • @ Keulen le 05.08.2020 00:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je suppose Pour info, Biélorussie, Ukraine et Russie sont en Europe et plus prêt, que Portugal Mais bon, on peut fermer nos yeux encore une fois, comme nous avons déjà fait pour Yougoslavie

  • Keulen le 04.08.2020 18:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Qu'on les laisse faire la guéguerre entre eux en fermant bien les frontières de l'Europe pour être sûr que ça ne déborde pas chez nous et tout ira bien!

  • MMMM.. le 04.08.2020 18:04 Report dénoncer ce commentaire

    Le Kremlin et Minsk c'est pourtant un seul pouvoir, le Kremlin n'a rien a gagner. Ne s'ait il pas de Russes qui sont opposes au Kremlin et qui oeuvrent pour des services etrangers?