Combat médiatisé

19 septembre 2019 14:58; Act: 19.09.2019 16:56 Print

Le duel entre Booba et Kaaris n'aura pas lieu

Le duel très médiatisé entre les deux rappeurs français n'aura finalement pas lieu. Kaaris a même affirmé qu'il se retirait de cette «mascarade».

storybild

Tout est parti d'une baston entre les deux rappeurs à l'aéroport d'Orly (F) en août 2018. (photo: Loic Venance)

Sur ce sujet
Une faute?

Clap de fin pour une saga qui dure depuis des mois. Sur le site de L'Équipe, Kaaris a annoncé qu'il ne combattra pas son rival Booba: «J'ai décidé de mettre un terme à cette mascarade. Il faut revenir à la réalité». Le rappeur a affirmé qu'il avait déjà fait une vidéo il y a six mois dans laquelle il expliquait pourquoi ce combat ne pouvait pas se faire: «Mais personne ne m'a écouté».

Selon Kaaris, cette histoire «a généré beaucoup d'excitation chez les gens. Mais aucun pays en Europe ne veut de cet événement». Le rappeur de 39 ans a rappelé qu'il avait «signé» pour un combat le 30 novembre à Bâle: «Les autorités suisses ont dit qu'elles y étaient opposées. Ça s'arrête là. Je préfère me retirer de cette histoire, car cela me fatigue et cela fatigue même beaucoup de gens je pense».

La veille de l'annonce du retrait de Kaaris, la société organisatrice du combat a indiqué sur Instagram que le duel aurait finalement lieu à Genève. «Pour des questions organisationnelles, l'événement se déroulera dans un cadre strictement privé et sur invitation. La soirée sera retransmise en direct», peut-on lire sur la publication. Cela a également motivé la décision de Kaaris: «Maintenant, l'organisateur trouvé par Booba nous parle d'un endroit secret, dévoilé à la dernière minute. On nous dit aussi que les gens ne pourront venir que sur invitation. Moi, je n'ai pas signé pour ça. Tout ça manque de sérieux. On dirait une rave-party où on se présente avec un masque. Ça ne ressemble plus à grand-chose».

Voir cette publication sur Instagram
@boobaofficial @kaarisofficiel1 #octogone #geneve #30novembre Une publication partagée par SHC MMA (@shc_mma) le 18 Sept. 2019 à 11 :25 PDT

(L'essentiel/fec)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BoobaKaaris le 19.09.2019 15:16 Report dénoncer ce commentaire

    "Mais aucun pays en Europe ne veut de cet événement" Tu m'étonnes... Qu'est-ce qu'on s'en fou des gamineries de ces rappeurs... C'est juste pour faire de la pub.

  • Thunderbird le 19.09.2019 15:38 Report dénoncer ce commentaire

    Ils peuvent toujours se bastonner dans la rue...

  • lynn le 19.09.2019 16:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    S’ils veulent se taper dessus, qu’ils le fassent une bonne foi pour toute. Une ruelle sombre un soir tous les 2 et on n’en parle plus! C’est clair que depuis le début ni l’un ni l’autre n’a envie de s’amocher la figure! Que du flan!!!

Les derniers commentaires

  • Jean II le 21.09.2019 19:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @lynn : Se taper l'un sur l'autre seuls dans une rue sombre , aucun intérêt pour eux au niveau business . Que du pipeau ...

  • Kooba et Vaaris le 21.09.2019 13:37 Report dénoncer ce commentaire

    Ohlala quelle triste nouvelle. On ne s'y attendait mais alors pas du tout...

  • noukie le 21.09.2019 07:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ras le bol de cette histoire!!!! ca fait combien de fois que ce combat est repoussé?!?!? bon ben trouvé une salle de sport, mettez y des caméras pour you tube et ça ira bien.

  • Alain le 20.09.2019 14:51 Report dénoncer ce commentaire

    Bon, on siffle enfin la fin de la récré, on ne parle plus de ces deux gamins et on passe à des choses plus intéressantes - non ?

  • Paske le 20.09.2019 13:03 Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre France et dire que nos ados doivent se contenter de telles personnes comme "icone"!