À Amsterdam

02 novembre 2018 11:46; Act: 02.11.2018 11:58 Print

Les touristes font fuir les clients de prostituées

Les prostituées du célèbre Quartier rouge d'Amsterdam se plaignent. Elles pourraient être autorisées à exercer leur métier dans d'autres endroits de la capitale néerlandaise.

storybild

Deux partis politiques proposent de créer de nouveaux espaces réservés à la prostitution, dans d'autres quartiers moins touristiques d'Amsterdam. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les prostituées du célèbre Quartier rouge d'Amsterdam dénoncent être assaillies par un nombre grandissant de touristes prenant des photos, une présence qui décourage les clients potentiels. Pour régler ce problème, le parti écologiste de gauche GroenLinks et le parti social-libéral D66 proposent de créer de nouveaux espaces réservés à la prostitution, dans d'autres quartiers moins touristiques d'Amsterdam.

«L'idée est que les travailleuses du sexe auront plus de choix que de travailler chez elles ou dans des zones touristiques, où elles ont beaucoup moins d'anonymat», a déclaré Alexander Hammelburg, membre du parti D66. «Cela résoudra également le problème de la pénurie d'espaces de travail légaux» pour les prostituées, a-t-il ajouté.

Différents scénarios au printemps

Ce plan a été officiellement présenté aux trois partis de la coalition politique à la tête de la ville - GroenLinks, D66 et le Parti socialiste - qui ont tenu jeudi un débat sur l'avenir des Wallen. Ce terme, qui signifie les berges des canaux en néerlandais, désigne le fameux Quartier rouge d'Amsterdam et ses prostituées derrière des vitrines. Femke Halsema, première maire féminine de la ville, discutera de ces propositions avec les parties concernées avant de présenter différents scénarios au printemps.

«Des changements dans la politique de prostitution d'Amsterdam pourraient donc déjà prendre effet en 2019», a précisé M. Hammelburg. En août, la ville d'Amsterdam a annoncé une série de nouvelles mesures afin de lutter contre les visiteurs indisciplinés, y compris en fermant des rues pour nettoyage et en régulant la foule. Quelque 18 millions de touristes se rendent dans la capitale néerlandaise chaque année, soit davantage que la population totale des Pays-Bas.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • dth le 03.11.2018 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N’oubliez pas que c’est le plus vieux métier au monde

  • Anastasia le 03.11.2018 05:48 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas permettre à ces femmes de trouver un travail décent qui leur permet de vivre?

  • LOL le 03.11.2018 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste image? Pourquoi? dans votre pays, il n'y a pas de drogue ou de prostitution? là au moins tout est contrôlé et qui gagne?

Les derniers commentaires

  • dth le 03.11.2018 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    N’oubliez pas que c’est le plus vieux métier au monde

  • Bina le 03.11.2018 10:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    je lis tous ces commentaires et un seul n'est pas négatifs. parce que la drogue y est légal, cela veut dire que les néerlandais sont tous drogués? les femmes, qui se prostituent, dans un pays où cela est légal, ont peut-être choisit ce métier par choix et non pas par désespoir. quand je lis, voudriez vous savoir que votre mère soit une prostituée, j'ai envie de dire et si on vous disait que votre mari ou fils va les voir régulièrement. pas besoin d'aller à Amsterdam, l'Allemagne n'est pas loin. laissez les libre de vivre leur vie et tout cela dans la légalité.

  • LOL le 03.11.2018 10:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste image? Pourquoi? dans votre pays, il n'y a pas de drogue ou de prostitution? là au moins tout est contrôlé et qui gagne?

    • Très triste le 03.11.2018 12:37 Report dénoncer ce commentaire

      Les trafiquants et les corrompus y gagnent, comme toujours. Mon pays, comme vous dites, n'est pas parfait, mais il ne baisse pas les bras, et laisse le choix pour ceux qui veulent avancer, il ne fait pas de nous systématiquement des zombies. Si vous ne voyez pas en quoi la drogue et la prostitution sont un problème, que peut-on faire pour vous? On peut vous expliquez pour la santé, mais c'est évident. On peut vous expliquez les risques sociaux à long terme, mais c'était tout aussi évident... usw, alors quoi? Faites un effort.

  • Anastasia le 03.11.2018 05:48 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ne pas permettre à ces femmes de trouver un travail décent qui leur permet de vivre?

    • Quidam le 03.11.2018 11:09 Report dénoncer ce commentaire

      parce que pour elles, c'est un travail décent. D'ailleurs, c'est quoi un travail décent..? Est-ce qu'une personne qui travaille á la chaîne dans une usine pour une misère a un travail décent..? A Luxembourg certains jobs "décents" ne permettent pas de vivre.. décemment ...

    • @quidam, un peu de décence svp le 03.11.2018 12:41 Report dénoncer ce commentaire

      Cela s'appelle avoir de l'amour propre, se respecter. Mais belle image pour nos enfants que le message vaux mieux se prostituer que d'être pauvre. Sachant que cette pauvreté est relative face à ceux qui n'ont pas : l'eau courante, l'électricité, l'accès aux soins, de quoi se nourrir.... Mais qui au contraire peuvent connaitre : la guerre, la famine, les épidémies...

  • Paul B le 02.11.2018 13:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les travailleuses du sexe sont déclarées et suivi médicalement tous les mois obligatoirement. Sinon leur carte pro qui doit être affiché sur la vitrine n'est pas renouvelée. Interdiction d'exercer

    • Justification? le 03.11.2018 01:34 Report dénoncer ce commentaire

      Et donc? Cela reste de la prostitution, non? J'imagine votre tête si votre mère, femme, ou fille voulait en faire son métier. C'est toujours aisé quand on ne pense que pour soi et sa facilité, mais quand la réalité nous touche le discours devient différent.

    • Fred le 03.11.2018 18:16 Report dénoncer ce commentaire

      @ Justification?: Parce que tu pense que ta fille ou ta femme te le dirais???? Pendant 35 ans j'ai voyagé 1 à 2 semaine par mois et peux te dire que j'en ai connu des bonne mère de famille femmes au foyer ou même employées qui prenait des prétexte de sortie entre copine pour s'envoyer en l'air. Le pire c'est que si elle apprenait que leurs maris regardais une autre femme elles les foutaient dehors……. Ce sont de très bonne menteuses et savent avoir l'art de te faire avaler des couleuvres.