Espagne

23 juillet 2020 15:14; Act: 23.07.2020 15:41 Print

Manifestation contre le plan social chez Airbus

La pandémie de coronavirus a dévasté l’industrie du transport aérien, certaines compagnies aériennes faisant faillite. Le constructeur européen d’avions Airbus devrait supprimer 15 000 emplois.

storybild

Les employés d’Airbus ont défilé dans la rue avec des banderoles pour protester contre la suppression de postes. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Des milliers d’employés d’Airbus en Espagne ont manifesté jeudi matin autour de plusieurs sites du groupe pour protester contre les suppressions de postes annoncées depuis le début de l’année par l’avionneur européen, soit quelque 1 600 emplois au total dans le pays.

«Personne ne part d’ici», «Zéro licenciement», pouvait-on lire sur les banderoles déployées par les manifestants, masqués, dans la ville de Getafe, près de Madrid, où ils ont défilé pendant deux heures entre la mairie et l’usine d’Airbus. D’autres employés du groupe ont aussi arrêté le travail pour manifester à Cadix (sud) et Albacete (sud-est).

Pour faire face à la crise provoquée par la pandémie de Covid-19, Airbus a annoncé fin juin 15 000 suppressions de postes au niveau mondial dans sa division d’aviation commerciale, dont 889 en Espagne. En février, avant la crise sanitaire, le groupe avait déjà annoncé pour l’Espagne la suppression sur deux ans de 722 postes de sa division Défense et Espace, sur quelque 2 600 supprimés en Europe. En Espagne, la multinationale compte 12 300 employés.

«Je comprends que la situation soit difficile mais je ne m’attendais pas à vivre cette situation dans une entreprise comme Airbus», a expliqué à l’AFP, Javier Paya, un ingénieur de 36 ans, qui travaille depuis 11 ans chez Airbus.

100 000 pour l’industrie aéronautique en Espagne

«Nous ne pourrions pas comprendre que l’on détruise des emplois et un tissu productif de haute valeur ajoutée pour un problème conjoncturel» lié à la pandémie, a déclaré Agustin Martin, secrétaire général de la section industrie du syndicat Commissions ouvrières, qui réclame au gouvernement des mesures pour le secteur aérospatial.

Des employés des entreprises sous-traitantes d’Airbus s’étaient également joints au cortège de Getafe.

Selon Commissions ouvrières, l’industrie aéronautique génère plus de 100 000 postes de travail directs et indirects en Espagne, avec plus de 400 entreprises, réparties dans le centre du pays, en Andalousie (sud) et au Pays basque.

Le processus de négociations avec les syndicats concernant la division commerciale a commencé le 2 juillet, «afin d’identifier des solutions qui nous aideront à mettre en œuvre cette adaptation tout en minimisant l’impact social de la crise du Covid-19», a indiqué une porte-parole d’Airbus.

(L'essentiel/afp)