En Allemagne

28 septembre 2020 10:53; Act: 28.09.2020 11:16 Print

Merkel est allée rendre visite à Navalny

L'opposant russe, victime selon trois laboratoires européens d'un empoisonnement à un agent neurotoxique, a annoncé avoir reçu une visite de la chancelière allemande.

storybild

Alexeï Navalny poursuit sa convalescence à Berlin. (photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

«Je suis très reconnaissant à la chancelière Merkel de m'avoir rendu une visite à l'hôpital», a écrit sur Twitter M. Navalny, confirmant une information publiée la veille par le magazine allemand Der Spiegel. Infatigable militant de la lutte contre la corruption et critique féroce du Kremlin, Alexeï Navalny, 44 ans, est tombé gravement malade le 20 août, à bord d'un avion en Sibérie.

Hospitalisé initialement dans une ville sibérienne, il a ensuite été transféré vers l'hôpital de la Charité, à Berlin, à la demande de ses proches. Il est sorti la semaine dernière de l'hôpital et poursuit sa convalescence dans la capitale allemande.

«C'était plutôt une rencontre privée»

Trois laboratoires européens ont conclu à son empoisonnement avec un agent neurotoxique de type Novitchok, conçu à des fins militaires à l'époque soviétique, et les capitales occidentales ont dès lors appelé la Russie à s'expliquer et à enquêter. Moscou rejette toutes les accusations.

Le magazine allemand Der Spiegel a affirmé dimanche soir que la chancelière Angela Merkel avait rendu une «visite secrète» à l'opposant russe lors de son hospitalisation à Berlin, en affirmant qu'elle a ainsi manifesté «la solidarité du gouvernement allemand avec Alexeï Navalny». «Le fait que la chancelière elle-même est venue rencontrer un homme politique d'opposition est un signe de plus au gouvernement russe que Berlin ne va pas céder et veut établir la vérité derrière cette affaire», a assuré Der Spiegel.

Pour sa part, M. Navalny a appelé à ne pas qualifier cette rencontre de «secrète». «C'était plutôt une rencontre privée et une conversation avec la famille», a-t-il indiqué.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Chriss le 28.09.2020 11:16 Report dénoncer ce commentaire

    Elle prend quand sa retraite la mère Merkel ?!

  • DS3 le 28.09.2020 12:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rappelons que Navalny est financé par l'université américaine de yale. les américains qui cherchent a tout prix a refourguer leur gaz de schiste aux européens et à bloquer le pipeline russe Nord Stream. tout est bon pour mettre des sanctions contre la Russie... Navalny est un vendu. comment peut on imaginer que Poutine soit assez bête pour prendre le risque d'empoisonner un opposant alors qu'il n'y a aucun enjeu politique en ce moment en Russie et de se mettre la communauté internationale a dos et de favoriser les protestations dans son propre pays...

  • Bel Laden Ton Collègue le 28.09.2020 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Quand est un agent de la CIA si connu, on reçoit des visites importantes

Les derniers commentaires

  • Luxo le 29.09.2020 07:35 Report dénoncer ce commentaire

    Je ne sais pas, mais est il normal ce type? Sur les photos il a l'air d'un handicape mental

  • Sergey le 28.09.2020 19:29 Report dénoncer ce commentaire

    Oh.... C'est l'amour. Il peut rester en Allemagne pour toujours.

  • Bel Laden Ton Collègue le 28.09.2020 15:41 Report dénoncer ce commentaire

    Quand est un agent de la CIA si connu, on reçoit des visites importantes

  • Yann L le 28.09.2020 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    A mon avis si un nouveau conflit mondial devait éclater, les 2 premières cibles de la Russie seraient respectivement Berlin et Londres.

  • Un Belge une fois des Pays-Bas le 28.09.2020 14:58 Report dénoncer ce commentaire

    Quel saindoux, quelle belle soap opera, on a les larmes aux yeux! Je me demande ce qu'ils trouvent tous a ce Navalny. Cette admiration, ces genouxflexions et ces louanges sont suspects au plus haut point. Qui est il? Un saint? un prophete, un intellectuel? Un pauvre persecute? Arretez donc tout ce cirque autour de ce bonhomme vraiment sans importance