En Grèce

11 avril 2019 18:40; Act: 12.04.2019 09:20 Print

Un bébé a été conçu avec trois parents

Une équipe gréco-espagnole a procédé à une nouvelle technologie, qui permet de transférer du matériel génétique dans l'ovule d'une donneuse.

storybild

La méthode utilisée en Grèce avait déjà été employée au Mexique, en 2016. (photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un bébé conçu avec l'ADN de trois personnes différentes est né en Grèce, selon une technique controversée utilisée pour la première fois dans le cas d'une infertilité, a-t-on appris jeudi auprès de l'équipe médicale gréco-espagnole qui a procédé à cette conception assistée.

Cette méthode avait déjà été utilisée en 2016 au Mexique pour éviter la transmission d'une maladie héréditaire maternelle. Cette fois, le bébé de sexe masculin et de 2,960 kilos, est né mardi d'une mère grecque de 32 ans qui avait tenté sans succès plusieurs fécondations in vitro, a précisé le centre grec Institute of Live (IVF), dans un communiqué.

Fécondation in vitro

Selon cette technique de conception assistée, l'équipe gréco-espagnole dirigée par l'embryologiste grec Panagiotis Psathas a transféré les matériaux génétiques contenant les chromosomes de la mère dans un ovule d'une donneuse dont les matériaux génétiques avaient été enlevés.

La fécondation a ensuite été réalisée in vitro avec le sperme du père et l'embryon implanté dans l'utérus de la mère. «Aujourd'hui, pour la première fois dans le monde, le droit inaliénable d'une femme de devenir mère avec son propre matériel génétique devient une réalité», s'est félicité le Dr Psathas, président de l'IVF, dans ce communiqué.

Une «innovation internationale»

«En tant que scientifiques grecs, nous sommes très fiers d'annoncer une innovation internationale dans la procréation assistée», a-t-il ajouté. Selon lui, «il est désormais possible pour des femmes ayant subi de multiples échecs de FIV ou souffrant de rares maladies génétiques mitochondriales d'avoir un enfant».

Parlant de «révolution dans la reproduction assistée», le co-équipier espagnol de l'IVF, le Dr Nuno Costa-Borges, cofondateur du centre Embryotools en Espagne, a salué «ce résultat exceptionnel qui permettra à d'innombrables femmes de réaliser leur rêve de devenir mères avec leurs propres matériels génétiques».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Oufa le 12.04.2019 07:17 Report dénoncer ce commentaire

    Un sujet tres sensible s il en est...

  • patience le 12.04.2019 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un mot : cobaye Et l’avenir de cet enfants ? On va le garder sous surveillance pendant quelques années et puis ? On va le laisser comme les petites souris de labo !

Les derniers commentaires

  • patience le 12.04.2019 08:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Un mot : cobaye Et l’avenir de cet enfants ? On va le garder sous surveillance pendant quelques années et puis ? On va le laisser comme les petites souris de labo !

  • Oufa le 12.04.2019 07:17 Report dénoncer ce commentaire

    Un sujet tres sensible s il en est...