En Italie

21 octobre 2019 18:13; Act: 22.10.2019 10:33 Print

Le toit de l'écurie royale de Turin détruit par le feu

Quatre équipes de pompiers ont été déployées lundi, pour tenter de maîtriser le feu qui a également consumé une partie des écuries royales de Turin, en Italie.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Un incendie a détruit lundi matin le toit de l'écurie royale, à Turin, au cœur d'un complexe situé en plein centre ville et classé patrimoine de l'Unesco, sans faire de blessés, ont annoncé les autorités locales. Quatre équipes de pompiers ont dû intervenir pour circonscrire l'incendie qui a également consumé une partie des écuries. Les causes du sinistre sont inconnues, une enquête a été ouverte.

«Toute la zone a été placée sous séquestre. Par chance, l'incendie a été éteint et il n'y a pas de blessés», a indiqué le préfet de Turin, Claudio Palomba, après une visite sur place. Le site, déjà victime d'incendies en 2014 et 2016, est squatté par des occupants appartenant à des «centres sociaux», des associations généralement classées à gauche.

Part de responsabilité

La maire de la ville, qui appartient au Mouvement cinq étoiles (M5S, antisystème, membre de la coalition au pouvoir), Chiara Appendino, s'est félicitée de l'intervention rapide des pompiers qui a permis d'éviter que l'incendie ne gagne un auditorium proche de la Rai, la radio-télévision publique italienne, et les archives d'État. «Les dégâts auraient pu être encore plus importants», a-t-elle noté.

«Cela fait du mal de voir un bâtiment historique partir en flammes. Il va falloir établir les causes mais il est évident qu'on ne peut pas laisser la Cavallerizza» dans cet état«, a ajouté la maire de Turin. Mais pour Vittoria Poggio, adjointe régionale à la Culture, la mairie de Turin a sa part de responsabilité: «Il s'agit d'un complexe architectural historique, il faut que la mairie qui est en charge de la gestion lui trouve une utilisation, on ne peut pas laisser ce genre de biens à l'abandon».

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Le Belge le 21.10.2019 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    On va faire appel aux dons comme pour N-D à Paris?

  • Joelle le 21.10.2019 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre tous ces incendies... Églises, usines,...

Les derniers commentaires

  • Joelle le 21.10.2019 23:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bizarre tous ces incendies... Églises, usines,...

    • @Joelle le 22.10.2019 10:51 Report dénoncer ce commentaire

      Il serait peut-être temps de créer des casernes pour lutter contre ce fénomène nouveau, non ?

  • Le Belge le 21.10.2019 20:21 Report dénoncer ce commentaire

    On va faire appel aux dons comme pour N-D à Paris?