Rapt d'un ado en Belgique

02 juin 2020 13:32; Act: 02.06.2020 14:02 Print

Un suspect est issu de la mouvance islamiste

Khalid Bouloudo, l'un des principaux suspects du rapt en Belgique d'un adolescent de 13 ans, a été plusieurs fois condamné dans des dossiers terroristes.

storybild

La police poursuit son enquête dans cette affaire. (photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

L'un des principaux suspects du rapt en Belgique d'un adolescent de 13 ans sur fond de trafic de drogue est une figure de la mouvance islamiste, plusieurs fois condamné dans des dossiers terroristes, a indiqué mardi à l'AFP une source proche de l'enquête. Khalid Bouloudo, 45 ans, écroué lundi comme cinq autres personnes soupçonnées d'avoir participé à ce rapt, est un ancien du Groupe islamique des combattants marocains (GICM), lié au réseau Al-Qaïda. Il est soupçonné d'avoir dirigé depuis la Belgique une cellule du GICM ce qui doit lui valoir un nouveau procès en septembre 2020, a-t-on précisé de même source.

Une condamnation en appel en 2007 à cinq ans de prison a été cassée à la suite de recours notamment devant la Cour européenne des droits de l'homme. Ce Belge d'origine marocaine a par ailleurs été condamné en 2018 à Bruxelles à dix ans de prison comme «dirigeant d'un groupe terroriste», pour avoir recruté des combattants pour la Syrie, depuis la commune de Maaseik à la frontière avec les Pays-Bas. Une condamnation réduite à «trois ans avec sursis» en mai 2019 ce qui explique qu'il était en liberté, a encore indiqué la source proche de l'enquête confirmant des informations de presse. «B.K., de Maaseik, 45 ans» compte parmi les sept suspects au total, identifiés par leurs initiales par le parquet du Limbourg, après le rapt de 42 jours de l'adolescent, libéré dans la nuit de dimanche à lundi.

Parrain de la drogue

Joint par l'AFP mardi matin, un porte-parole du parquet n'a voulu faire aucun commentaire sur les identités. Six suspects âgé de 24 à 45 ans ont été écroués lundi après leur comparution devant le juge d'instruction et un septième âgé de 36 ans a été remis en liberté sous «strictes conditions», selon le parquet. L'enquête se poursuit. Tous sont soupçonnés d'avoir pris part, dans la nuit du 20 au 21 avril à Genk (Nord-Est), à l'enlèvement de l'adolescent dont la famille d'origine kurde est connue de la justice belge. L'oncle de l'enfant est considéré comme un parrain de la drogue, condamné pour trafic de cocaïne.

Outre M. Bouloudo, d'autres suspects seraient proches de la mouvance islamiste mais ce rapt avec demande de rançon n'est pas pour autant un dossier qualifié de terroriste. «À ce stade on ne sait pas s'il y avait un objectif de financement du terrorisme», a dit la source proche de l'enquête. Le GICM est un mouvement terroriste lié à Al-Qaïda qui est soupçonné d'avoir participé aux attentats de Madrid (191 morts le 11 mars 2004) et de Casablanca (Maroc, 45 morts le 16 mai 2003).

(L'essentiel)