Athlétisme

23 octobre 2019 12:22; Act: 23.10.2019 12:27 Print

Une athlète paralympique belge a été euthanasiée

Multiple médaillée aux Jeux paralympiques, la Belge Marieke Vervoort est morte à 40 ans.

storybild

Marieke Vervoort souffrait d'une maladie dégénérative depuis ses 14 ans.

Sur ce sujet
Une faute?

Marieke Vervoort avait 40 ans. L'athlète paralympique, qui avait notamment décroché la médaille d'or sur 100 m et l'argent sur 200 m aux Jeux de Londres en 2012 et qui s'était emparée de deux nouvelles breloques à Rio quatre ans plus tard, a été euthanasiée mardi, comme elle le souhaitait.

La Belge souffrait d'une maladie dégénérative des muscles depuis ses 14 ans. Son adolescence, comme elle l'avait raconté, «avait été rythmée de rendez-vous d'un docteur à un autre, qui ne savait pas ce que j'avais et m'annonçait des mauvaises nouvelles».

Il y a quelques années, elle avait choisi de stopper son traitement et de remplir les formalités nécessaires à son euthanasie, rapporte le quotidien Le Soir. Comme au Luxembourg, cette pratique est autorisée et encadrée par la loi en Belgique.

En septembre dernier, celle qui était surnommée «Wielemie» avait réalisé son dernier souhait en roulant à bord d'une Race Lamborghini Huracan Evolution sur le circuit de Zolder. «J'ai pu réaliser beaucoup de rêves. Celui-ci est le dernier», avait-elle déclaré.

Son décès a été annoncé par le bourgmestre de Diest, en Flandre, où elle résidait. Et a suscité de nombreuses réactions dont celle du Palais Royal.

(L'essentiel)