Coronavirus en France

07 avril 2020 22:00; Act: 08.04.2020 09:57 Print

Afflux de volontaires auprès des paysans

Ils sont plus de 200 000 à avoir répondu à l'appel pour compenser le manque de bras, surtout dans le secteur agricole.

storybild

(photo: i-stock)

Sur ce sujet
Une faute?

«Après l'appel que j'avais lancé, il y a plus de 200 000 personnes qui ont répondu, et nous avons 5 000 recruteurs qui sont en train d'organiser le travail, a déclaré le ministre français de l'Agriculture, Didier Guillaume, hier sur France 2. Nous n'allons pas faire traverser la France à ces gens, ils vont travailler près de chez eux, auprès des agriculteurs, mais également dans les entreprises agroalimentaires, dans le transport, la logistique».

Sur la plateforme mise en place pour l'occasion, on dénombre plus de 10 000 offres dans ces secteurs, mais aussi dans la santé, l'aide à domicile, l'énergie et les télécoms. Le gouvernement insiste surtout pour que «la chaîne alimentaire ne se disloque pas». Car si elle était rompue, «il n'y aurait rien à manger pour nos concitoyens».

Face à l'absence de saisonniers, le ministre avait lancé il y a deux semaines un appel «à l'armée de l'ombre des hommes et des femmes qui n'ont plus d'activité» à cause du Covid-19, pour qu'ils rejoignent l'agriculture française, en quête de main-d'œuvre pour les récoltes de fruits et de légumes ou les semis de printemps.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • L'argonaute le 08.04.2020 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La crise permet de se reposer certaines questions 1- relocaliser certaines productions 2- prendre conscience de notre empreinte néfaste sur la planete 3- que l'union européenne est à la ramasse une fois de plus 4- que les frontières des fois ça sert.

  • Sinbad le 08.04.2020 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je vois partout que les cours du poisson s'écroulent, mais il n'a ajamais été aussi cher chez Cora ou Cactus...

  • Nimp le 08.04.2020 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces gens sont bien sûr munis de leur attestation de déplacement et respectent scrupuleusement les règles d'éloignement? Mais bien sûr......

Les derniers commentaires

  • Grand Maître le 08.04.2020 15:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    @simbad, comme toujours!

  • Sinbad le 08.04.2020 15:13 Report dénoncer ce commentaire

    Je vois partout que les cours du poisson s'écroulent, mais il n'a ajamais été aussi cher chez Cora ou Cactus...

  • Nimp le 08.04.2020 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Tous ces gens sont bien sûr munis de leur attestation de déplacement et respectent scrupuleusement les règles d'éloignement? Mais bien sûr......

  • L'argonaute le 08.04.2020 11:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La crise permet de se reposer certaines questions 1- relocaliser certaines productions 2- prendre conscience de notre empreinte néfaste sur la planete 3- que l'union européenne est à la ramasse une fois de plus 4- que les frontières des fois ça sert.

  • Dede le 08.04.2020 11:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C est vrai il faut trouver des solutions pour les cultures mais où est le confinement ? À ce stade tout le monde peut alors aller au travail non ?