«Tout simplement noir»

08 juillet 2020 09:55; Act: 08.07.2020 10:09 Print

«Dans le regard de l'autre, on est des Noirs»

Dans son film qui sort à point nommé, Jean-Pascal Zadi évoque le racisme avec un humour provoc' savoureux.

Sur ce sujet
Une faute?

Lors d’un entretien vidéo (ci-dessus), le rappeur, acteur et réalisateur de 39 ans nous a parlé rap, foot et ouverture d’esprit.

Comment est venue l’idée de ce scénario?

Il y a beaucoup de films en France qui tournent autour de l’identité et du racisme, mais c’est souvent le même point de vue: celui de l’homme blanc de 50 ans qui nous raconte ce qu’est le racisme. Je voulais faire un film avec mon regard.

Que voudriez-vous que les spectateurs retiennent essentiellement?

Quand on dit «Les Noirs», ça ne veut rien dire. Moi je suis noir, Fabrice Eboué est noir, Fary est noir, mais on n’a rien en commun. C’est dans le regard de l’autre qu’on est perçus comme des Noirs, mais moi, je ne me vis pas comme noir dans mon quotidien. Si grâce au film on peut essayer de regarder les gens comme des êtres humains et pas comme une couleur, une orientation sexuelle ou une religion, ce serait pas mal.

Était-ce une évidence de jouer vous-même le rôle principal?

L’acteur raté qui approche de la quarantaine, c’est pile moi, donc oui!

Dans le film, vous prévoyez d’enregistrer un son avec Soprano. Un clin d’œil à votre passion pour le rap?

Oui! Le rap a été une chose essentielle et extraordinaire dans ma vie. Comme le foot.

Dans quel sens?

Et bien avec le rap, j’ai appris à m’organiser avec mes potes pour enregistrer des albums, pour essayer de les vendre… Ça m’a appris que j’étais capable de faire des choses. Personne ne me l’avait montré jusqu’ici, c’était un cadeau du ciel. Après, la qualité des albums, c’est une autre chose! Vous savez, c’était pas mortel d’être Noir dans les années 1990, alors quand j’ai vu les rappeurs noirs américains, comme le Wu-Tang Clan, qui s’assumaient dans leur négritude, qui avaient fait une force d’être pauvres et noirs, ça m’a démonté le cerveau. J’ai compris que je n’avais pas à rougir de ce que j’étais.

Et le foot?

Le foot m’a appris toutes les valeurs de la vie: l’entraînement, l’humilité, le respect… Alors vive le rap et vive le foot, même si ça fait très plouc!

(L'essentiel/Marine Guillain)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Humain le 08.07.2020 10:23 Report dénoncer ce commentaire

    BOn gars, bonne chance au film

  • madiou le 09.07.2020 04:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est une question de perception et de qualification. Voyez-vous une différence entre un refus à un noir et un refus à un blanc? Pour le noir, ce sera qualifié de racisme bien souvent car il semble plus facile de se considérer victime pour obtenir gain de cause. Il est important d’éviter les amalgames entre un refus du contexte et les couleurs de peaux.

  • Comique Amateur le 08.07.2020 10:05 Report dénoncer ce commentaire

    On a besoin d'un peu d'humour dans ces temps obscurs...rien de tel qu'une bonne comédie noire !!!

Les derniers commentaires

  • Denis le 09.07.2020 20:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Allez, soyons fous, un peu d'humour: en même temps, c'est pas faux, on peut pas dire qu'ils soient jaunes ou rouges :-)

  • madiou le 09.07.2020 04:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tout est une question de perception et de qualification. Voyez-vous une différence entre un refus à un noir et un refus à un blanc? Pour le noir, ce sera qualifié de racisme bien souvent car il semble plus facile de se considérer victime pour obtenir gain de cause. Il est important d’éviter les amalgames entre un refus du contexte et les couleurs de peaux.

  • l'alchimiste @ trop souvent ... le 08.07.2020 16:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien, tu es bon toi t'as ta place au sein de n'importe quelle chaine de tele ou parti politique de gauche ou de macronie un peu de cohérence ethnique bon sang !

  • philou le 08.07.2020 13:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    C’est de l’humour noir ? ????

  • OnfaitAvec le 08.07.2020 11:34 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    “La personne est noire” oui en effet cela ne veut rien dire. Quand ma fille était en maternelle, les enfants lui ont dit que sa mère une couleur de peau différente. Du haut de ses quatre ans, elle leur a dit que sa mère avait la peau marron. Et c’est juste! Les médias appuient sur le concept de “blancs et noir”. Je n’arrive pourtant pas à me camoufler sur la lunette blanche de mes toilettes ni elle en restant devant notre vieux piano noire! On est tous plus moins bronzé c’est tout.

    • melatonin le 08.07.2020 14:50 Report dénoncer ce commentaire

      C'est une question de mélatonine plus élevé chez des personnes ayant des ancêtres qui ont été exposés plus longtemps au soleil que d'autres. Il y a zéro différences. Zéro. Le raciste est simplement un ignorant. Il faudrait le placer au soleil afin que sa déscendance devienne "noire".

    • @melatonin, l'instant science ;-P le 08.07.2020 18:47 Report dénoncer ce commentaire

      D'accord pour dire que le racisme est une bêtise sans nom et qu'à notre époque il n'y a même pas l'excuse de l'ignorance. Mais scientifiquement parlant il y a bien une différence du fait de la variation du taux de mélatonine notamment mais pas seulement (couleur du sang, épaisseur de l'épiderme, carotène...) . Il y une différence de sensibilité à certaine maladie (exemple : rareté des maladies de la moelle épinière telles que la sclérose en plaques chez les personnes noires). Mais comme je dis toujours on a pas besoin d'être identique, de penser pareil pour se respecter les uns les autres.

    • Zone Libre le 09.07.2020 10:01 Report dénoncer ce commentaire

      La mélatonine c'est l'hormone du sommeil ;) Comme dit la chanson: "Je ne pose aucun problème donc je pense et suppose Que ma forte dose de mélanine est la seule mise en cause" Sinon pour la science c'est pas si simple non plus.. on voit bien avec les greffes que l'on a plus de chances d'être compatible avec une personne d'un autre continent et d'une autre couleur qu'avec son propre frère!