En France

07 janvier 2020 20:21; Act: 08.01.2020 12:17 Print

Le coiffeur des stars Jacques Dessange est mort

Le célèbre coiffeur et homme d'affaires français, Jacques Dessange, est décédé ce mardi à l’âge de 94 ans. Il est le créateur entre autres du «coiffé-décoiffé».

storybild

Jacques Dessange en 2011. (photo: AFP/Alain Jocard)

Sur ce sujet
Une faute?

Jacques Dessange, coiffeur français apprécié des stars de cinéma et fondateur du célèbre groupe international de coiffure, est décédé mardi à l'âge de 94 ans, a annoncé son avocat à l'AFP. Le décès du coiffeur-entrepreneur a été confirmé à l'AFP par un porte-parole du groupe Dessange International. Né en 1925 en Sologne dans le centre de la France, Jacques Dessange avait ouvert ses premiers salons en 1954, s'attirant la sympathie des personnalités en inventant le «coiffé-décoiffé», avant de développer un empire présent dans 43 pays.

Cet empire, qu'il a fondé et qu'il n'avait quitté qu'en 2008, réunit près de 1 600 salons dans le monde, dont 370 en France, sous diverses enseignes comme Dessange et Camille Albane. En 2017, le groupe avait réalisé un chiffre d'affaires de plus de 100 millions d'euros. Ces dernières années, Hubert, de son vrai prénom, avait surtout fait parler de lui pour ses démêlés judiciaires avec son plus jeune fils, Benjamin, et sa présence sur la liste des comptes cachés de la banque HSBC en Suisse. Initié à la coupe à Souesmes (Loir-et-Cher), dans le salon paternel, il était monté à Paris en 1945 après son certificat d'études et y avait connu un dur apprentissage, avec pas moins de douze renvois jusqu'à son embauche par Louis Gervais, un coiffeur à la mode.

Un an après Jean-Louis David

Passées entre ses mains expertes et ses ciseaux, des actrices comme Brigitte Bardot, Jean Seberg et Jeanne Moreau, lui permettent d'accéder à la notoriété, ce qui lui vaut de coiffer ensuite des stars internationales comme Liz Taylor, Marlene Dietrich ou Ava Gardner. En 1966, il lance sa marque à son nom en s'associant à de jeunes et prometteurs coiffeurs avant de se diversifier dans les produits phytosanitaires ou des écoles de formation. En 2004, il avait confié les rênes du groupe à son deuxième fils, Benjamin. Quatre ans plus tard, il avait déchanté, s'estimant évincé par son propre fils. Amer, il s'en était ému dans un opuscule à destination de ses franchisés.

Malgré cette attaque en règle, Dessange International n'avait pas réussi à faire condamner le fondateur du groupe pour dénigrement en février 2012. Le nom de Jacques Dessange a aussi été cité en 2015 par le Monde et des médias internationaux parmi les détenteurs de comptes non déclarés au fisc chez HSBC Suisse. Le célèbre coiffeur y aurait eu jusqu'à 1,6 million d'euros entre 2006 et 2007. Il aurait ensuite régularisé sa situation avec le fisc français en 2012.

Depuis de nombreuses années, Jacques Dessange s'adonnait à sa passion pour la peinture dans sa propriété de Sologne. Ce décès survient moins d'un an après celui de Jean-Louis David, l'autre coiffeur des stars et inventeur du dégradé, le 3 avril 2019, à l'âge de 85 ans.

(L'essentiel/afp)

Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 48 heures a été désactivé en raison du très grand nombre de commentaires que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.